Rassemblement interdit

La police bâloise disperse une manifestation anti-nazie

gf, ats

13.1.2021 - 10:33

La police bâloise a dispersé mardi soir une manifestation non autorisée du mouvement «Bâle sans nazis» alors que le cortège passait sur l'un des principaux ponts de la cité rhénane. Elle a encerclé les manifestants et contrôlé une cinquantaine de personnes.

Die Mittlere Bruecke in Basel am Dienstag, 17. September 2019. (KEYSTONE/Georgios Kefalas)
La police a bouclé les deux extrémités de la la Mittlere Brücke, afin de mettre un terme à la manifestation illégale (image d'illustration).
KEYSTONE

Un rassemblement d'environ 150 individus s'était formé sur une place du quartier du Petit-Bâle, sur la rive droite du Rhin. La police cantonale a alors constaté que les manifestants préparaient des actions visant à causer des dégâts matériels, indique-t-elle mercredi.

Les protestataires se sont mis en marche vers 20h15 en direction du Rhin pour enjamber la Mittlere Brücke, l'un des principaux ponts du centre-ville sur le Rhin. Lorsque le cortège s'est trouvé sur le pont, la police en a bouclé les deux extrémités pour mettre un terme à la manifestation illégale et encercler les manifestants. Les policiers ont tiré des balles en caoutchouc lorsque des personnes ont tenté de percer le cordon des forces de l'ordre.

La police a contrôlé l'identité d'une cinquantaine de manifestants. Son opération a duré un peu plus d'une heure. Les policiers ont ensuite laissé les manifestants faire demi-tour pour se disperser peu après dans un parc situé au bord du fleuve, quelques centaines de mètres plus loin en aval.

Les organisateurs de la manifestation avaient appelé sur Facebook à se rassembler. Ils entendaient ainsi protester contre un jugement prononcé mardi par la Cour pénale de Bâle-Ville. Celle-ci a condamné à une peine de prison avec sursis un contre-manifestant qui avait protesté contre un rassemblement du mouvement d'extrême-droite PNS en novembre 2018.

Retour à la page d'accueil

gf, ats