Savoie

Le corps d'un salarié d'une aciérie retrouvé au lendemain d'un grave accident

ATS

4.1.2022 - 18:28

ATS

4.1.2022 - 18:28

Le corps d'un salarié porté disparu lundi lors d'un grave accident dans une usine de l'aciériste Ugitech à Ugine (Savoie) a été retrouvé mardi matin, a indiqué le parquet d'Albertville.

«Pour une raison encore inconnue», un pont roulant utilisé pour transporter des charges dans un atelier du site «s'est effondré au cours d'une opération de production, entraînant la chute d'un godet contenant du métal en fusion, sans écoulement de ce dernier à ce stade», avait expliqué lundi la préfecture. (photo d'illustration).
«Pour une raison encore inconnue», un pont roulant utilisé pour transporter des charges dans un atelier du site «s'est effondré au cours d'une opération de production, entraînant la chute d'un godet contenant du métal en fusion, sans écoulement de ce dernier à ce stade», avait expliqué lundi la préfecture. (photo d'illustration).
KEYSTONE

Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte et confiée en cosaisine à la brigade de recherches d'Albertville et à l'inspection du travail, a précisé à l'AFP la procureure d'Albertville, Anne Gaches. Elle a également mobilisé un expert en métallurgie et une association d'aide aux victimes au soutien de la famille.

«Pour une raison encore inconnue», un pont roulant utilisé pour transporter des charges dans un atelier du site «s'est effondré au cours d'une opération de production, entraînant la chute d'un godet contenant du métal en fusion, sans écoulement de ce dernier à ce stade», avait expliqué lundi la préfecture.



Filiale de Swiss Steel

Les services d'enquête devraient pouvoir accéder «en fin de semaine» à l'endroit où a été découvert le corps du salarié de 38 ans, employé depuis 2018 dans cette filiale du lucernois Swiss Steel Group, espère Mme Gaches.

Une fois achevé le travail de sécurisation, les membres de l'IRGCN (identification criminelle), arrivés mardi, pourront notamment tenter de modéliser l'accident.

Une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés pour refroidir les installations, l'opération nécessitant «de réaliser des ouvertures dans les baies latérales du bâtiment de l'aciérie pour permettre à la chaleur de s'évacuer», selon la préfecture.

ATS