Le Covid-19 se propage au Brésil

ATS

3.6.2020 - 06:16

Avec le cap des 30'000 morts franchis au Brésil, le nouveau coronavirus a continué mardi sa progression fulgurante en Amérique latine. Le géant sud-américain a enregistré un record journalier de décès dus au Covid-19, portant à 31'199 le nombre de morts.

Le pays recense également 555'383 malades confirmés de la maladie, selon le ministère brésilien de la santé. Ces chiffres, que la communauté scientifique juge grossièrement sous-évalués, situent le Brésil à la 4e place mondiale pour les morts, derrière les Etats-Unis (106'180 morts), le Royaume-Uni (39'369) et l'Italie (33'530).

Dans le monde entier, la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) a tué au moins 379'585 personnes sur la planète depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.

Rio de Janeiro est une des régions les plus touchées par le nouveau coronavirus au Brésil (archives).
Source: KEYSTONE/AP/Leo Correa

Déconfinement inquiétant

Les principaux foyers brésiliens sont l'Etat de São Paulo, locomotive économique et culturelle du pays, et celui de Rio de Janeiro, grand pôle touristique.

Tous deux ont amorcé un déconfinement, qui préoccupe certains scientifiques: «Dans la situation actuelle, tout relâchement des mesures de confinement revient à asperger de l'essence sur le feu», a averti Rafael Galliez, infectiologue de l'université fédérale de Rio (UFRJ).

Le Brésil, dont le président Jair Bolsonaro appelle régulièrement à la levée des restrictions pour préserver l'économie et l'emploi, représente plus de la moitié des cas de contamination et des morts du Covid-19 en Amérique latine.

Dans la région, le virus continue de s'y propager à grande vitesse. La Colombie, frontalière du Brésil, a dépassé les 1000 morts moins de trois mois après la détection du premier cas de contagion. Le Mexique, qui amorce aussi la reprise de son activité économique, en compte plus de 10'000 et le Pérou en déplore plus de 4600.

En Bolivie, plus de 10'500 cas de Covid-19 et plus de 300 décès ont été enregistrés, des chiffres en nette croissance. Dans ce pays, les autorités des villes de La Paz et d'El Alto vont marquer avec des écriteaux les maisons des malades qui refusent de se confiner, face aux nombreuses violations des mesures sanitaires par des personnes contaminées.

Accord au Venezuela

Au Venezuela, le Covid-19 a déclenché un rapprochement inespéré entre deux ennemis jurés. Le président socialiste Nicolás Maduro et l'opposant Juan Guaido ont conclu un accord pour rechercher ensemble des fonds contre la maladie.

Plus au nord, le coronavirus ne laisse aucun répit aux Etats-Unis. Il a fait 1081 décès supplémentaires en 24 heures, portant à 106'180 le nombre total de morts dans le pays, selon le comptage de l'université Johns-Hopkins. Les Etats-Unis sont de loin le pays le plus touché au monde en valeur absolue par la pandémie de Covid-19.

1'831'435 y cas ont par ailleurs été recensés, d'après les chiffres, actualisés en continu, de l'université basée à Baltimore. L'ensemble des Etats américains ont, à des degrés divers, assoupli leurs mesures de confinement.

Ouverture des frontières italiennes

Le quasi-retour à la normale se poursuit en Europe. Dans l'espoir de sauver son industrie touristique minée par la crise sanitaire, l'Italie va ouvrir mercredi ses frontières aux touristes européens.

Si les Italiens pourront également circuler librement entre les régions, les interdictions de grands rassemblements et l'obligation du port du masque dans les lieux clos et dans les transports publics restent en vigueur.

La crise épidémique «n'est pas terminée», a prévenu le président de la République italienne, Sergio Mattarella. Avec près de 33'000 morts, l'Italie est le deuxième pays le plus endeuillé d'Europe, derrière le Royaume-Uni.

Les images du jour

Retour à la page d'accueil