Le Covid divise les familles et détruit les amitiés

fo, ats

23.7.2021 - 21:59

fo, ats

23.7.2021 - 21:59

La crise du Covid-19 divise aussi les familles et détruit des amitiés. Selon un sondage de l'institut Sotomo mandaté par la SSR, 62% des personnes interrogées déclarent avoir vécu des conflits liés à des positions divergentes sur la manière de traiter le virus.

Two women enjoy the sunset, amid the new coronavirus pandemic in Montevideo, Uruguay, Thursday, July 22, 2021. Uruguay is moving into a new stage in the pandemic lockdown as more than 70% of the population has gotten at least one dose of the COVID-19 vaccine. (AP Photo/Matilde Campodonico)
Image d'illustration
KEYSTONE

Près de la moitié (48%) ont connu une telle situation dans leur environnement immédiat et 26% déclarent avoir même rompu les contacts, selon cette enquête spéciale sur le coronavirus rendue publique vendredi dans le cadre de l'émission «Schweiz aktuell» de la télévision SRF.

Ce sondage révèle des différences entre les groupes d'âge: le sujet polarise davantage les jeunes. Pour les sondés de plus de 65 ans, 51% disent avoir été impliqués dans des conflits. Cette part passe à 65% pour les personnes âgées de 35 à 65 ans et celles de 15 à 34 ans.

La vaccination semble susciter le plus de conflits dans les discussions. Cela concerne surtout les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner. Plus de trois quarts des personnes qui refusent la piqure disent avoir déjà eu des disputes à ce sujet et près d'un tiers ont mis fin à leurs relations avec des amis, des parents ou des collègues.

Parmi les vaccinés, 57% des personnes interrogées ont dit avoir vécu un conflit et 25% avoir rompu les contacts. Les données ont été collectées du 1er au 5 juillet auprès de 23'337 personnes de plus de 15 ans dans toute la Suisse.

fo, ats