Le directeur de la Fondation Bührle démissionne

jc, ats

14.11.2021 - 14:57

Le directeur de la Fondation Bührle quittera son poste à la fin de l'année. Lukas Gloor explique son départ par l'enquête du canton et de la ville de Zurich sur la collection controversée de la fondation exposée au Kunsthaus. Il menace de retirer les oeuvres détenues par la fondation du musée zurichois.

jc, ats

14.11.2021 - 14:57

Lukas Gloor, Direktor Sammlung Emil Buehrle an einer Medienkonferenz zum Erweiterungsbau des Kunsthaus Zuerich am Mittwoch, 6. Oktober 2021. (KEYSTONE/Walter Bieri)
«Mon travail est terminé», a déclaré M. Gloor dans une interview parue dans le Sonntagsblick. (archives)
KEYSTONE

«Mon travail est terminé», a déclaré M. Gloor dans une interview parue dans le Sonntagsblick. La fondation Bührle est soupçonnée de détenir des œuvres d'art spoliées pendant que l'Allemagne était dirigée par Hitler. Emil Georg Bührle était devenu l'homme le plus riche de Suisse à l'époque grâce à des ventes d'armes pendant et après la Seconde Guerre mondiale.

En septembre 2020, l'Université de Zurich a présenté une étude mandatée par la ville et le canton de Zurich. La conclusion de l'historien Matthieu Leimgruber est claire: la constitution de cette collection d'art a été rendue possible grâce aux exportations d'armes avant, pendant et après la guerre. L'origine et le contexte de chaque peinture sont maintenant expliqués dans l'exposition, se défend M. Gloor.

Cependant, suite aux critiques d'historiens, la Ville et le canton de Zurich exigent que le Kunsthaus précise le contexte dans lequel s'est constituée la collection controversée. Les autorités cantonales et municipales demandent que le Kunsthaus fasse appel à des experts indépendants pour évaluer les recherches menées sur la collection.

Ces décisions sont critiquées par M. Gloor. Il considère que les autorités empiètent sur l'autonomie du Kunsthaus et refuse que sa fondation continue à collaborer avec le musée si la Ville de Zurich lui dicte la manière dont la collection Emil Bührle doit être expliquée au public.

jc, ats