«En observation»

Le pape François se remet après son opération du côlon

Covermedia

5.7.2021 - 12:04

Le pape François, opéré dimanche du côlon, va bien et restera hospitalisé une semaine environ, a annoncé lundi le Vatican.

Covermedia

5.7.2021 - 12:04

Les responsables de la Cité du Vatican ont communiqué simplement : «L'opération est terminée, (le pape François) restera en observation.»

Le pape, âgé de 84 ans, «se trouve dans de bonnes conditions générales, il est alerte et respire sans assistance», a indiqué le Vatican dans un communiqué. «Il devrait rester hospitalisé une semaine environ sauf complications».

«L'intervention chirurgicale effectuée dans la soirée du 4 juillet a duré environ trois heures», a précisé le Vatican.

Le pape avait été admis dimanche à l'hôpital Gemelli de Rome pour une intervention chirurgicale sous anesthésie générale, programmée selon le Vatican pour une sténose diverticulaire symptomatique du côlon.

Le pape souffre d'une inflammation potentiellement douloureuse des diverticules, hernies ou poches qui se forment sur les parois de l'appareil digestif et dont la fréquence augmente avec l'âge. Une des complications possibles de cette affection est la sténose, c'est-à-dire un rétrécissement de l'intestin.

Draghi envoie ses voeux

Le Premier ministre italien Mario Draghi lui a envoyé lundi ses «voeux affectueux de bon rétablissement» et le grand imam de l'université Al-Azhar du Caire lui a souhaité «un rapide rétablissement».

Dimanche midi, il avait célébré sa prière dominicale pour les fidèles rassemblés sous un soleil de plomb sur la place Saint-Pierre.

La semaine dernière, à la veille de la fête des Saints Pierre et Paul, le pape avait semblé faire allusion à l'opération à venir en disant: «je vous demande de prier pour le pape, prier d'une manière spéciale. Le pape a besoin de vos prières».

Hanche et sciatique

Né le 17 décembre 1936 en Argentine, Jorge Bergoglio s'est fait enlever le lobe supérieur du poumon droit à l'âge de 21 ans en raison d'une pleurésie. Il souffre également de problèmes à une hanche et de sciatique.

Dans un livre d'entretiens réalisé en 2019 avec un journaliste argentin, il avait confié: «je n'ai pas peur de la mort». Après l'opération du poumon, «je ne me suis jamais senti limité dans mes activités (...). Je n'ai jamais ressenti de fatigue ou d'essoufflement», avait-il assuré.

Ces dernières années, il a dû cependant annuler quelques apparitions pour raisons de santé, et il marche parfois avec difficulté. Durant la pandémie, qui a durement frappé l'Italie en février 2020, il est apparu peu inquiet pour sa propre santé, se déplaçant souvent sans masque, même s'il a dû renoncer à ses habituels bains de foule pendant l'audience du mercredi.

Covermedia