Le passé colonialiste de Berne en ligne

ATS

28.8.2020 - 17:10

Berne et ses liens avec le colonialisme: un nouveau plan de ville en ligne montre les pages parfois sombres du passé de la capitale fédérale.
Source: Fondation Cooperaxion.

L'Etat de Berne n'a jamais possédé de colonies outre-mer, la capitale fédérale compte néanmoins de nombreuses traces du colonialisme. Un plan de ville en ligne rend visibles ces pages parfois sombres de l'histoire bernoise.

Le site interactif www.bern-kolonial.ch guide le visiteur à des endroits connus et moins connus de Berne et thématise parfois des sujets surprenants, comme les géraniums omniprésents en été dans la vieille ville.

La visite virtuelle montre comment, à l'époque, des banques bernoises se sont elles aussi enrichies grâce à l'esclavage et dans quelles conditions misérables des femmes et des enfants tissaient à Berne le coton cueilli en Amérique par les esclaves.

Le plan de ville décrit aussi des épisodes de résistance contre l'exploitation et l'oppression. Plus d'une trentaine de sites, de la Place fédérale au Stade du Wankdorf, font l'objet d'une description dans le plan élaboré par la fondation Cooperaxion. Ces éclairages révèlent les liens de l'ancienne Berne avec le colonialisme et ses aspects racistes.

«Le site permet un accès nouveau et facile à des aspects pas très glorieux de notre histoire, avec un lien vers l'époque actuelle», estime la conseillère municipale Franziska Teuscher, citée dans un communiqué.

La ville de Berne a participé au projet de réflexion sur son propre passé colonialiste. Le point de départ a été un postulat en 2014 demandant de faire la lumière sur ces liens.

Retour à la page d'accueil

ATS