Le procès de Dieudonné à Genève est reporté au 5 juillet

mf, ats

28.5.2021 - 11:33

Le procès de Dieudonné qui devait se tenir vendredi à Genève a été reporté. En tournée en France, l'humoriste, qui est notamment poursuivi pour discrimination raciale, ne s'est pas présenté devant le Tribunal de police. La présidente Sabina Mascotto a refusé de juger le prévenu par défaut. La nouvelle date pour la tenue du procès a été fixée au 5 juillet.

mf, ats

28.5.2021 - 11:33

epa04590915 French comedian Dieudonne M'Bala M'Bala, arrives for his trial at the Court House, in Paris, France, 28 January 2015. Controversial comedian Dieudonne M'Bala M'Bala stands trial for a anti-semitic comments about famous jewish radio host in France, Patrick Cohen. Dieudonne has been convicted in the past for anti-Semitic remarks. EPA/CAROLINE BLUMBERG
Selon l'acte d'accusation, Dieudonné est notamment jugé pour avoir fait dire à un personnage de son spectacle «En vérité», lorsqu'il s'était produit à Nyon (VD) et à Genève, en 2019, que «les chambres à gaz n'ont jamais existé». (archives)
KEYSTONE

Le premier procureur Stéphane Grodecki a demandé, pourtant, que le procès se tienne, même en l'absence de Dieudonné. Une position qu'a soutenue Philippe Grumbach, l'avocat de la Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD), l'association qui est partie plaignante dans cette affaire.

Pour l'accusation et la partie plaignante, l'humoriste a choisi sciemment de ne pas se présenter à son procès. Il a été convoqué le 12 mars et a attendu la semaine dernière, seulement, pour réagir et dire qu'il n'était pas possible pour lui d'assister aux débats. Dieudonné se moque de l'institution judiciaire, a relevé M. Grumbach.

L'avocat de l'humoriste, Pascal Junod, a de son côté plaidé la situation extraordinaire causée par la pandémie de Covid-19. La France a subi un confinement sévère et Dieudonné n'a plus pu travailler pendant une année, a-t-il souligné. Il profite aujourd'hui de la petite ouverture accordée aux artistes en France.

Pas d'un intérêt public prépondérant

Ce n'est pas Dieudonné qui maîtrise les dates de sa tournée, a ajouté M. Junod. Par ailleurs, a noté l'avocat, l'affaire à juger n'est pas d'un intérêt public prépondérant et personne ne se trouve en prison. Il est envisageable d'attendre quelques mois de plus. Des arguments qui ont fait mouche auprès de la présidente du tribunal.

Mme Mascotto a fixé la nouvelle date du procès au 5 juillet. Dieudonné est en effet en représentation à Genève la veille, a fait remarquer la juge.

Selon l'acte d'accusation, Dieudonné est notamment jugé pour avoir fait dire à un personnage de son spectacle «En vérité», lorsqu'il s'était produit à Nyon (VD) et à Genève, en 2019, que «les chambres à gaz n'ont jamais existé». Pour le Ministère public genevois, il s'agit d'un cas de discrimination raciale.

Habitué des tribunaux, Dieudonné a été condamné à plusieurs reprises par la justice française pour ses propos haineux et antisémites.

mf, ats