Le Programme Gilbert Musy récompense Rosie Pinhas-Delpuech

bu, ats

30.8.2021 - 16:32

Le Programme Gilbert Musy, Master class de traduction littéraire, récompense cette année Rosie Pinhas-Delpuech. Editrice et écrivaine en plus d'être traductrice, ses récits évoquent une vie marquée par l’errance entre les langues et les cultures.

bu, ats

30.8.2021 - 16:32

Traductrice littéraire de l'hébreu depuis 1988, Rosie Pinhas-Delpuech fait entendre en français la voix de grands prosateurs israéliens comme Itshak Orpaz, David Grossman, Etgar Keret et Orly Castel-Bloom, peut-on lire dans un communiqué lundi de l'Université de Lausanne. Elle n'oublie pas la nouvelle génération comme la poétesse Nano Shabtaï ou le bédéiste Asaf Hanuka, dont le 4e tome de Tel-Aviv KO vient de sortir.

Directrice de la collection «Lettres hébraïques» aux Editions Actes Sud, Rosie Pinhas-Delpuech est l’auteure de plusieurs récits conçus comme des chambres d’échos entre les mots, l’exil et la vie : Suite byzantine (2003), L’Angoisse d’Abraham (2016) ou encore Le Typographe de Whitechapel, enquête romanesque sur la naissance de l’hébreu moderne à paraître le 6 octobre.

Rosie Pinhas-Delpuech, née à Istanbul, a grandi parmi les langues, entre le français du père, l’allemand secret de sa mère, le turc scolaire et le judéo-espagnol de sa grand-mère.

Résidence de deux mois au Château de Lavigny

Bénéficiant d'une résidence de deux mois au Château de Lavigny (VD), elle donnera une Master class à de jeunes traductrices et traducteurs et prendra part à plusieurs rencontres publiques. Au Livre sur les quais à Morges le week-end prochain, elle s'entretiendra avec Valérie Zenatti, traductrice d'Aharon Appelfeld.

Le 30 septembre au Cercle littéraire de Lausanne, elle s'exprimera sur le thème «Traduire: un parcours byzantin» et lira des extraits de la Bible traduits par ses soins. A la Maison Rousseau et Littérature à Genève le 21 octobre, elle dialoguera avec le prix Goncourt de la nouvelle Shmuel T. Meyer.

Jean-Louis Besson, Jean-Baptiste Para et Josée Kamoun ont été les premiers lauréats du Programme Gilbert Musy. Ce programme, soutenu par Pro Helvetia, est une initiative du Centre de traduction littéraire de Lausanne.

bu, ats