Le responsable du site LesObservateurs.ch condamné pour diffamation

zd, ats

14.10.2021 - 15:29

zd, ats

14.10.2021 - 15:29

Le responsable rédactionnel du site LesObservateurs.ch Uli Windisch a été reconnu coupable de diffamation par le tribunal du district de Sierre. Il a été condamné à une peine pécuniaire de 20 jours-amende, avec sursis pendant deux ans. Il va faire appel.

Le responsable du site LesObservateurs.ch condamné (image symbolique).
ATS

L'affaire remonte à mars 2019. Uli Windisch, professeur d'université honoraire, publie un texte affirmant que le créateur du blog l'1dex, l'avocat Stéphane Riand, a été condamné par le Tribunal fédéral pour «soustraction fiscale». Mais si la Cour vient bien de publier un arrêt concernant les impôts de Stéphane Riand, il porte sur un différend comptable et non sur une infraction pénale.

Dans les commentaires publiés en réaction au texte, l'homme est alors qualifié de «tricheur», d'"escroc» «pris la main dans le sac». Dans la foulée, Stéphane Riand porte plainte pour diffamation. L'auteur du texte étant anonyme, c'est Uli Windisch en tant que responsable éditorial qui doit répondre de l'accusation.

«Opposé de l'addition»

Cette semaine, devant le Tribunal de Sierre, ce dernier le répète: les lecteurs devaient comprendre «soustraction» comme l'opposé de l'addition et non y déduire une connotation pénale. «Je ne suis pas juriste, en lisant ce papier, ce que j'ai compris c'est que Stéphane Riand n'avait pas payé l'entier des impôts qu'il devait».

Pour le ministère public, «en tant que responsable rédactionnel, Uli Windisch avait l'obligation, avant de le publier, de vérifier le contenu de l'article en question rédigé par un tiers ainsi que l'arrêt du Tribunal fédéral y relatif». De son côté, l'avocat de Stéphane Riand, Nicolas Rouiller, s'étonne qu'un «professeur d'université émérite ignore le sens pénal du terme 'soustraction fiscale'».

Tous deux estiment que «l'article fait apparaître Stéphane Riand comme une personne qui a non seulement manqué à ses obligations en tant que contribuable, mais qui a également commis une infraction pénale». Ce qui porte atteinte à son honneur. Un argumentaire suivi par le Tribunal de Sierre.

«Pas convaincant»

Uli Windisch a été reconnu coupable de diffamation, a indiqué jeudi le juge Stéphane Epiney à Keystone-ATS. Il est condamné à une peine de 20 jours-amende à 150 francs le jour amende avec sursis, ainsi qu'à une amende de 750 francs, sans compter les frais de justice. Le juge rejette en revanche la demande d'une indemnité pour tort moral déposée par Stéphane Riand.

«Le jugement est respectable mais ne me convainc pas», a fait savoir Sébastien Fanti, le défenseur d'Uli Windisch. Nous ferons donc appel». Son client ayant immédiatement retiré le texte litigieux après réception de la plainte, l'avocat demandait son acquittement. Il estimait aussi qu'avant de saisir la justice, «il aurait été judicieux que le plaignant contacte le modérateur du site».

Une autre affaire qui oppose les deux hommes devrait bientôt être jugée. Elle porte cette fois sur une plainte d'Uli Windisch qui reproche à Stéphane Riand d'avoir qualifié LesObservateurs.ch de site d'extrême droite.

zd, ats