Insolite

Les chats de l'Ermitage touchent le jackpot

ATS

9.12.2020 - 08:35

Un médecin français a légué après sa mort près de 3000 euros aux chats qui vivent dans les caves du musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. Les félins sont devenus l'un des symboles du lieu.

epa07359730 A cat is seen at a pets' motel and shelter in Giza, Egypt, 07 February 2019 (issued 10 February 2019). Ashraf Saber, who had been working in the animal welfare field for 15 years, decided to open the pets motel and shelter in 2018, after the animal shelter of the Society for the Protection of Animal Rights in Egypt (SPAR) was closed. The motel is hosting pets when their owners cannot secure a place for them whenever they are traveling. There is also a shelter for stray animals that are rescued by a trained team. According to Saber, the place hosts some 50 cats and 25 dogs. It has five workers, operating the place 24/7. They do not accept donations, and hosting a pet for one day costs 50 EGP (2.5 Euros). Saber is wishing to expand the motel and be able to have more playing areas for the dogs and cats. EPA/MOHAMED HOSSAM ATTENTION: This Image is part of a PHOTO SET
Les chats de l'Ermitage sont devenus "aussi populaires que les collections du musée", selon les employés (image d'illustration)
Keystone

«Nous avons reçu cette information (à propos de l'héritage, ndlr) cet été. Pour le moment, la procédure et les formalités juridiques en sont au stade final», a indiqué à l'AFP le service de presse du plus grand musée d'art de Russie.

Selon cette source, le donateur est Christophe Batard, un médecin français décédé à l'âge de 51 ans.

«Notre ami français a fait une chose remarquable (...) c'est tellement un beau geste», s'est félicité lundi le directeur de l'Ermitage, Mikhaïl Piotrovski, lors d'une conférence de presse, proposant que l'argent hérité par les chats soit utilisé pour restaurer les caves où ils habitent.

70 chasseurs de souris au musée

L'histoire des chats de l'Ermitage remonte à la signature en 1745 par l'impératrice Elisabeth Ière, fille de Pierre le Grand, d'un oukase ordonnant «de trouver à Kazan les meilleurs chats, les plus grands, aptes à attraper des souris, en vue de les envoyer à la cour de Sa Majesté».

L'Ermitage abrite aujourd'hui près de 70 chats qui chassent officiellement les rongeurs dans ce vaste musée de l'ancienne capitale impériale russe.

Ces dix dernières années, les chats de l'Ermitage sont devenus «aussi populaires que des collections du musée», selon ses collaborateurs. Une fête leur est spécialement consacrée chaque année.

Comme la plupart des grands musées mondiaux, le musée de l'Ermitage a souffert financièrement de la pandémie de coronavirus, qui a sévèrement frappé la ville de Saint-Pétersourg.

Retour à la page d'accueil

ATS