Délinquance Les jugements contre les mineurs en hausse de 11% en 2023

ch, ats

18.6.2024 - 10:39

Les jugements prononcés contre des mineurs ont augmenté de 11% en 2023 par rapport à l'année précédente. Les augmentations les plus marquantes concernent les jugements pour lésions corporelles graves, rixes et oppositions aux actes de l'autorité.

Les jugements prononcés en Suisse contre des mineurs ont augmenté de 11% l'an dernier. Les infractions comme le vol ont doublé depuis 2015. (image symbolique)
Les jugements prononcés en Suisse contre des mineurs ont augmenté de 11% l'an dernier. Les infractions comme le vol ont doublé depuis 2015. (image symbolique)
sda

18.6.2024 - 10:39

Depuis 2015, le nombre de jugements des mineurs prononcés pour une infraction au code pénal (CP) a continuellement augmenté, note mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Ceux prononcés pour opposition à l'autorité ont presque triplé en neuf ans, de même que les jugements prononcés pour des infractions contre l'intégrité sexuelle.

L'augmentation est particulièrement marquée concernant les jugements prononcés pour infraction de pornographie, qui ont quasiment quadruplé depuis 2015. Les infractions contre la liberté telles que les menaces et les contraintes, ainsi que celles contre le patrimoine comme le vol et le brigandage ont doublé depuis 2015.

Cette forte hausse est visible chez les garçons (+38,5%) comme chez les filles (+32,7%) et parmi les Suisses (+23,7%) comme parmi les étrangers (+43,9%). A noter qu'elle concerne spécialement les plus jeunes, puisque le nombre de mineurs de moins de 15 ans jugés pour une infraction au CP a augmenté de 60,2% entre 2015 et 2023.

Stupéfiants: consommation en baisse

La tendance à la baisse des jugements en raison d'infractions à la loi sur les stupéfiants, telles que le trafic et la consommation de stupéfiants, s'est poursuivie en 2023 (-55,4% pour ces deux infractions depuis ces neuf dernières années). Par rapport à l'année 2022, le trafic et la consommation ont respectivement baissé de 19,7% et de 12,9% en 2023.

Avec 5857 jugements prononcés en 2023, les infractions à la loi sur la circulation routière sont en augmentation de 16,3% par rapport à 2022. La hausse est particulièrement visible parmi les jugements prononcés à la suite d'une violation des règles de la circulation: +21,5% pour les cas simples; +39,4% pour les cas graves (en majorité des excès de vitesse).

Baisse chez les adultes

Chez les adultes, 102'822 condamnations pour un délit ou un crime ont été inscrites au casier judiciaire, ce qui correspond à une légère baisse de 1,4% par rapport à 2022.

Cette diminution concerne notamment le trafic de stupéfiants. Dans ce domaine, la tendance à la baisse du nombre de condamnations débutée en 2015 s'est poursuivie en 2023 (-14,2% par rapport à l'année précédente: -45,8% depuis 2015). En revanche, dans le domaine des infractions contre le patrimoine, il y a eu une augmentation entre 2022 et 2023 dont +23,9% pour le vol.

Entre 2022 et 2023, le nombre d'expulsions prononcées est resté stable. L'an dernier, parmi les 1974 expulsions prononcées, 91,7% étaient obligatoires, ce qui signifie que les personnes condamnées avaient commis au moins une infraction pour laquelle l'article 66a du CP prévoit la prononciation obligatoire d'une expulsion.

ch, ats