Prix des arts la scène

Martin Zimmermann reçoit l'Anneau Hans Reinhart 2021

bu, ats

2.9.2021 - 10:00

Le chorégraphe zurichois Martin Zimmermann se voit décerner le Grand Prix suisse des arts la scène/Hans Reinhart Ring 2021. Le prix, décerné par l'Office fédéral de la culture (OFC), est doté de 100'000 francs.

bu, ats

2.9.2021 - 10:00

Le chorégraphe zurichois Martin Zimmermann reçoit le Grand Prix suisse des arts la scène / Hans Reinhart Ring 2021. Le prix, décerné par l'Office fédéral de la culture (OFC), est doté de 100'000 francs suisses.
Le chorégraphe zurichois Martin Zimmermann reçoit le Grand Prix suisse des arts la scène / Hans Reinhart Ring 2021. Le prix, décerné par l'Office fédéral de la culture (OFC), est doté de 100'000 francs suisses.
ATS

Le lauréat, âgé de 51 ans, crée depuis plus de 20 des travaux uniques en leur genre, qui dessinent de nouvelles perspectives dans le domaine des arts de la scène, écrit jeudi l'OFC dans un communiqué.

Dans ses œuvres, il aime créer des mondes scéniques étranges et faire jouer des personnages bizarres – un exemple en est sa pièce «Danse Macabre», dont la première a eu lieu au Theater Spektakel de Zurich en août dernier. Martin Zimmermann avait suivi une formation au Centre National des Arts du Cirque à Paris après une première formation de décorateur à Zurich.

C'est la première fois que l'OFC décerne en même temps les prix suisses du théâtre et de la danse sous l'appellation des arts de la scène. Cette année, les deux jurys fédéraux du théâtre et de la danse ont choisi de privilégier une génération d’artistes en milieu de carrière qui «fait preuve de persévérance et qui a un rôle important à jouer dans la situation actuelle et dans l'après Covid-19.»

Neuf prix suisses des arts de la scène

Les autres prix sont attribués à Nicole Seiler (VD/Prix interdisciplinaire), au Ballet Junior de Genève (danse), aux deux festivals de danse urbaine Groove'N'Move et Breakthrough (ZH/GE/Danse), à Mathieu Bertholet (VS/GE/Théâtre), Tanya Beyeler (TI/Théâtre), fleischlin/meser (LU/Berlin/Théâtre), Joël Maillard (VD/Théâtre), Antje Schupp (BS/Théâtre) et Manuel Stahlberger, (SG/Théâtre). Chacun de ces artistes recevra 40'000 francs.

Un spectacle de théâtre et un autre de danse sont aussi primés et reçoivent l'un et l'autre 25'000 francs. «Lumen» de Jasmine Morand (VD/1977), choisi parmi 31 propositions, est considéré comme le meilleur d'entre d'eux par le jury. La création pour 13 danseurs et danseuses de sa compagnie Prototype Status, fondée en 2008, joue «avec la perception du public dans une mise en scène mêlant habilement danse, lumière et jeux de miroirs.»

Pour les Prix suisses de théâtre 2021 et parmi les 22 productions présélectionnées, le jury a choisi de mettre en avant «L'Homme apparaît au Quaternaire», mis en scène par Alexander Giesche (D/1982) au Schauspielhaus de Zurich. Ce «poème visuel» inspiré du récit éponyme de Max Frisch met en lumière la fragilité de notre planète.

Enfin le prix June Johnson pour les nouveaux venus, doté de 25'000 francs, est lui attribué à la chorégraphe Mirjam Gurtner (BS/Berlin/1980), qui innove avec sa pièce «Play». Les prix seront remis le 28 octobre dans le tout nouveau Théâtre du Jura à Delémont, justre après son inauguration.

Perméabilité des frontières

Selon l’OFC, l'objectif de ces prix communs est de mieux prendre en compte la perméabilité des frontières entre les domaines de la danse, du théâtre, des petites scènes et d'autres facettes des arts de la scène, comme la performance, le cirque contemporain, le théâtre de marionnettes ou les arts de la rue. Cette fusion vise aussi à augmenter la visibilité de l’ensemble des arts de la scène.

En outre, l’Anneau Hans-Reinhart, créé en 1957 par la Société suisse de théâtre (SST), peut de nouveau être décerné dans tous les domaines des arts du spectacle.

bu, ats