Climat

Nouveau réquisitoire de Greta Thunberg contre les dirigeants

ATS

1.7.2021 - 16:23

La militante suédoise Greta Thunberg s'est exprimée à l'occasion d'un sommet sur le climat à Vienne, organisé par l'ancien gouverneur de Californie (Etats-Unis) Arnold Schwarzenegger, d'origine autrichienne.
ATS

La militante suédoise Greta Thunberg s'est livrée jeudi à une nouvelle charge virulente contre les dirigeants et entreprises des pays riches. Elle les a accusés de «jouer un rôle» et d'exploiter la crise climatique à des fins mercantiles.

ATS

1.7.2021 - 16:23

Face à la «pression publique», «vous avez commencé à agir. Pas agir pour le climat. Mais agir comme dans un jeu de rôle. Jouer à la politique, jouer avec les mots, jouer avec notre futur», a-t-elle lancé à l'occasion d'un sommet sur le climat à Vienne, organisé par l'ancien gouverneur de Californie (Etats-Unis) Arnold Schwarzenegger, d'origine autrichienne.

«Peut-être que cela vous aide à dormir la nuit», mais tandis que «vous vous posez en sauveurs», «l'écart entre la rhétorique et la réalité ne cesse de se creuser» et «devient impossible à ignorer» devant les «événéments climatiques extrêmes qui font rage», a déploré la jeune Suédoise de 18 ans.

«Des mots vides»

Et de fustiger «des mots vides», des objectifs de neutralité carbone «bourrés de lacunes» et «manipulant» les données: «les émissions des marchandises importées, des transports aérien et maritime» sont par exemple ignorées, a-t-elle dit, évoquant aussi de «fantaisistes» moyens pour y parvenir.

«La crise climatique est aujourd'hui – au mieux – traitée uniquement comme une opportunité commerciale pour créer de nouveaux emplois, activités et technologies verts», a encore souligné la figure de proue du mouvement «Fridays for Future» et des grèves de jeunes pour le climat.

Greta Thunberg, dont l'intervention a été coupée avant la fin pour des raisons techniques selon les organisateurs, s'exprimait par visioconférence devant un parterre de décideurs réunis à l'Austrian World Summit, initiative lancée il y a cinq ans par Arnold Schwarzenegger.

«Mettre fin à la pollution»

Dans son message d'ouverture, l'acteur avait appelé à «encourager les gens» plutôt qu'à les menacer» avec des discours alarmistes. «Les défis sont immenses» mais «nous pouvons mettre fin à la pollution», a-t-il insisté, en utilisant le mot «terminate» en référence à son rôle à succès de «Terminator».

Parmi la liste de participants figuraient plusieurs dirigeants politiques dont le chancelier autrichien Sebastian Kurz, qui a vanté les ambitions climatiques de son pays, et le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans, chargé du Pacte vert, ou encore des hauts responsables des groupes américains Ford et Apple.

ATS