Lausanne-Genève : le retour à la normale du trafic à nouveau reporté

ll, ats

18.11.2021 - 18:29

ll, ats

18.11.2021 - 18:29

Le trafic ferroviaire entre Lausanne et Genève restera restreint jusqu'au mardi 23 novembre au moins. Les travaux de stabilisation de la voie se poursuivent. Les CFF espèrent pouvoir élever progressivement les vitesses de circulation des trains sur le tronçon.

Un train des CFF/SBB circule le vendredi 12 novembre 2021 a Tolochenaz. Les trains ont recommence a circuler vendredi matin sur la ligne CFF entre Lausanne et Geneve, a vitesse reduite dans le secteur de l'affaissement du sol a Tolochenaz. Un retour a la normale n'est pas attendu avant deux semaines. La ligne etait interrompue depuis mardi apres-midi. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Actuellement, les trains passent à une vitesse maximale de 20 km/h dans la zone endommagée.
KEYSTONE

Le 9 novembre dernier, le trafic ferroviaire avait dû être totalement interrompu en raison d'un affaissement de terrain près de Tolochenaz (VD). Les études géologiques ont montré que le sous-sol sous le remblai devait être durablement stabilisé avant que les trains puissent circuler normalement, expliquent jeudi les CFF.



Actuellement, les trains passent à une vitesse maximale de 20 km/h dans la zone endommagée. Par conséquent, la capacité de la ligne reste fortement limitée, notamment aux heures de pointe.

Quatre trains par heure – deux Regioexpress et deux Interregio – circulent dans chaque sens au lieu de six en temps normal. Les trains qui font la liaison sans arrêt entre Lausanne et Genève restent supprimés. L'offre de bus de remplacement entre Morges et Allaman est maintenue, précise un communiqué.

Travaux en cours

Les équipes sur place ont coulé plus de 40 mètres cube de béton afin de combler les cavités qui se sont formées. Des mesures ont permis de définir précisément le volume de terrain déstructuré. Sur cette base, les travaux de stabilisation de la voie se poursuivent désormais par des forages et des injections de coulis de ciment.

Une première série de forages et d'injections a débuté cette semaine côté «Jura». Une deuxième série sera réalisée dès lundi côté «lac».

Elever la vitesse

Ces opérations devraient permettre d'élever peu à peu les vitesses de circulation et d'augmenter la capacité de la ligne. Mais ceci pour autant qu'aucune nouvelle anomalie ne soit détectée, avertissent les CFF. Il est prévu ensuite une période d'observation et de reconnaissance géologique avant un retour à la normale.

La ligne Lausanne – Genève est en travaux à la hauteur de Tolochenaz après un affaissement du sol. Complètement interrompu pendant deux jours et demi, le trafic a ensuite repris de manière limitée.



L'accident est lié au chantier voisin en cours de la société privée Energie 360°. Celle-ci effectuait des travaux pour le percement d'une canalisation à une dizaine de mètres sous les voies pour un projet de réseau d'énergie thermique.

ll, ats