Plaintes déposées

Six personnes affirment avoir été piquées lors d'un festival

ATS

5.6.2022 - 16:10

Six personnes ont déposé plainte, affirmant avoir été piquées samedi soir lors d'un festival de musique à Belfort, a-t-on appris dimanche auprès du parquet. Les plaignants sont deux jeunes hommes et quatre jeunes filles, âgées de 17 à 18 ans.

Le phénomène n'est pas nouveau en Europe, plusieurs cas avaient été signalés en Grande-Bretagne (archives).
ATS

ATS

5.6.2022 - 16:10

Ils se trouvaient au Festival international de musique universitaire (FIMU), a indiqué à l'AFP la procureure de la République de Belfort, Jessica Vonderscher. «On a des signes de piqûres, comme on a pu en connaître sur d'autres festivals ou d'autres soirées», a-t-elle expliqué, confirmant une information du quotidien régional L'Est Républicain.

Seules «trois personnes sont passées par les urgences de l'hôpital» dans la nuit de samedi à dimanche pour des tests afin de déterminer si un produit leur a été injecté et, si c'est le cas, quel type de substance», a poursuivi Mme Vonderscher, qui n'avait pas encore les résultats de ces analyses.

Vague de piqûres

Les trois autres personnes ont également été orientées vers l'hôpital pour des tests mais ne s'y sont pas rendues pour l'instant, a ajouté la magistrate. «L'intérêt, c'est qu'elles y aillent», a-t-elle insisté. Une enquête a été confiée à la police de Belfort, selon Mme Vonderscher.

Le phénomène n'est pas nouveau en Europe: au Royaume-Uni, une vague de témoignages d'étudiantes droguées à leur insu par des injections en boîtes avait déferlé cet automne. En novembre dernier, des rumeurs d'agressions ont circulé en Suisse aussi. Mais très peu de plaintes ont été déposées.

ATS