Chaleurs extrêmes Un comté américain porte plainte contre des groupes pétroliers

ATS

22.6.2023 - 23:16

Un comté de l'Oregon, dans le nord-ouest des Etats-Unis, a annoncé jeudi porter plainte contre plusieurs multinationales pétrolières pour leur réclamer plus de 51 milliards de dollars. Cela après le «dôme de chaleur» de 2021, un épisode climatique extrême et meurtrier

Une vague de chaleur record avait écrasé l'ouest des Etats-Unis et du Canada de la fin juin à la mi-juillet 2021. Le nombre de morts en découlant a été estimé à 1400 (archives).
Une vague de chaleur record avait écrasé l'ouest des Etats-Unis et du Canada de la fin juin à la mi-juillet 2021. Le nombre de morts en découlant a été estimé à 1400 (archives).
KEYSTONE/AP/SALVATORE CAVALLI

22.6.2023 - 23:16

Le comté de Multnomah affirme que la pollution au carbone provoquée par l'utilisation de l'énergie fossile générée par ces groupes a joué un rôle «important» dans cet événement. Parmi les entreprises visées figurent Exxon Mobil, Shell, Chevron, BP, ConocoPhillips et Total Specialties USA.

Le dôme de chaleur «est un événement directement attribué aux impacts que nous voyons sur notre climat à cause des actes des groupes d'énergie fossile et leurs agences, qui poussent depuis des décennies pour nier la science du climat», a dit à l'AFP la présidente du comté, Jessica Vega Pederson.

Le comté demande 50 millions de dollars en dommages et intérêts et 1,5 milliard de dollars pour les dégâts futurs – chaleur extrême, sécheresse, incendies et fumée promettant de devenir plus courants. Il demande aussi aux entreprises de mettre 50 milliards de dollars dans un «fonds de réduction» des impacts, afin de mettre à niveau les infrastructures du comté.

Vague de chaleur record

Une vague de chaleur record avait écrasé l'ouest des Etats-Unis et du Canada de la fin juin à la mi-juillet 2021. Le nombre de morts en découlant a été estimé à 1400 et une température de 49,6 degrés Celsius a été enregistrée à Lytton, en Colombie-Britannique.

Dans une analyse, le World Weather Attribution (WWA), un groupe de scientifiques, affirme que ce dôme aurait été «pratiquement impossible» sans le changement climatique provoqué par les humains, qui l'a rendu au moins 150 fois plus probable.

La plainte du comté de Multnomah nomme également le American Petroleum Institute et le cabinet McKinsey & Company. Elle affirme que sur trois jours fin juin 2021, le comté a souffert d'une chaleur extrême, que 69 personnes sont mortes et que de l'argent du contribuable a dû être dépensé (en eau, en climatiseurs et en «centres de refroidissement» notamment).

Précédents

«Le dôme de chaleur était une conséquence directe et prévisible de la décision des accusés de vendre autant de produits à base de combustibles fossiles qu'ils le pouvaient au cours des six dernières décennies», selon le texte, qui accuse les multinationales d'avoir menti sur les effets nocifs de leurs activités.

Avec cette démarche, le comté de Multnomah rejoint des dizaines de villes, comtés et Etats à travers le pays à porter plainte contre des groupes pétroliers en les accusant d'avoir participé au changement climatique et alimenté la désinformation.

ATS