Drame de Morges

Un rassemblement contre la police s'est tenu à Morges

gsi, ats

3.9.2021 - 21:59

Quatre jours après la mort d'un homme à la gare de Morges, tué par balles par un policier, une manifestation s'est déroulée vendredi soir dans la ville vaudoise. Environ 80 personnes se sont réunies pour dénoncer, selon elles, «un crime policier».

Des manifestants hostiles à la police ont défilé vendredi soir à Morges, où un homme a été tué par les forces de l'ordre lundi à la gare.
ATS

gsi, ats

3.9.2021 - 21:59

A l'initiative du site militant «Renversé», les manifestants se sont retrouvés vers 19h00 sur la place de la gare. Ils y ont prononcé des discours et scandé des slogans hostiles à la police. Ils ont aussi déployé quelques banderoles: «La police tue, la presse couvre, la justice blanchit», pouvait-on lire sur l'une d'elles.

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers le centre-ville. Cela a donné lieu à quelques échauffourées avec la police, qui est parvenue à bloquer le cortège et à le repousser vers la gare, a constaté sur place un photographe de Keystone-ATS.

Enquête en cours

Pour mémoire, un Zurichois de 37 ans est tombé sous les balles d'un agent de la Police Région Morges lundi soir. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime, qui souffrait de problèmes psychologiques, a menacé les policiers avec un couteau sur l'un des quais de la gare. L'homme est décédé sur place.

Dans un premier temps, la police avait indiqué qu'elle l'avait immédiatement secouru. Les forces de l'ordre sont toutefois revenues sur cette version, expliquant que le premier geste de réanimation avait été prodigué par un infirmier présent sur les lieux, et ce environ quatre minutes après le dernier tir. Une instruction pénale a été ouverte.

gsi, ats