Un truand chevronné en fuite arrêté et mis en examen

ats

17.12.2020 - 16:47

Un ancien truand de la guerre des gangs grenoblois, recherché par la police, a été arrêté mardi. Il a été mis en examen à Grenoble pour association de malfaiteurs, a annoncé jeudi le parquet.

Lamri Hanachi avait été condamné en avril 2011 à douze ans de réclusion (avec une peine de sûreté des deux tiers) pour «complicité de meurtre». Il avait conduit dans un get-apens les victimes d'une fusillade en avril 2007.

C'était l'époque de la guerre des clans à Grenoble, celui de l'Alma autour des frères Khadraoui, et celui de la Villeneuve, comprenant notamment l'autre condamné, Ahmed Belabbes, entre lesquels sévissait une vendetta. Ali Khadraoui avait été tué ce soir de printemps et Oualid Mokrane sévèrement blessé.

Considéré comme dangereux

Mardi dernier, «après plusieurs mois d'investigations et de recherches complexes», les enquêteurs de l'antenne grenobloise de police judiciaire de Lyon «ont interpellé dans un appartement de la Villeneuve de Grenoble» M. Hanachi, a indiqué le procureur de la République de Grenoble dans un communiqué.

«Malfaiteur chevronné appartenant à la criminalité organisée iséroise et drômoise» et «considéré comme dangereux», il était recherché dans le cadre de «plusieurs enquêtes en cours», a-t-il précisé

Son arrestation a été réalisée avec le renfort de la Brigade de recherche et d'intervention de Lyon. Il a été «trouvé en possession de deux armes à feu approvisionnées, de deux gilets pare-balles et de faux documents d'identité», a détaillé le magistrat.

Détention provisoire

L'homme a été présenté à un juge mercredi «dans le cadre d'une instruction judiciaire ouverte en début d'année après la découverte dans un box de la Villeneuve d'explosif de type Pentrite». Il a été «mis en examen pour association de malfaiteurs, détention illégale de produit explosif, détention illégale d'armes à feu, faux et usage de faux documents administratifs». Il a été placé en détention provisoire.

Selon le Dauphiné Libéré, qui avait révélé son arrestation, ses empreintes génétiques avaient été trouvées sur les explosifs de la Villeneuve, du type de ceux utilisés par le milieu du banditisme.

Retour à la page d'accueil

ats