Une fausse policière escroque une retraitée 

ts, ats

17.12.2020 - 12:35

Une retraitée bâloise s'est fait extorquer malhonnêtement 270'000 francs. Elle a remis des lingots d'or et de l'argent à une fausse policière.

Des lingots de d'or photographies chez Metalor Technologies International SA en mars 2005, a Neuchatel.L'entreprise Metalor Technologies International SA a realise un chiffre d«affaire de 270,4 millions de francs en 2004, en croissance de 2 % par rapport a l«annee precedente. Le resultat d«exploitation du groupe se monte ? 17,3 millions de francs. En 2003, il s«?levait ? 2,1 millions de francs, a indique ce mardi 05 avril 2005, le groupe domicilie a Neuchatel. Le bon resultat pour 2004 est imputable au redressement des divisions Watch and Jewelry et Electronics. Celles-ci enregistrent une progression de 11 % de leur chiffre d«affaires ? 42,7 millions de francs, respectivement 68,2 millions de francs. Les 19 societes du groupe Metalor employaient 1290 collaborateurs a la fin de 2004.(KEYSTONE/Sandro Campardo)
Sous la pression des arnaqueurs, la retraitée a utilisé son argent pour acheter des lingots d'or, qu'elle a remis à une fausse policière
KEYSTONE

La retraitée a été contactée à plusieurs reprises par une femme qui prétendait faire partie de la police criminelle, a indiqué jeudi le Ministère public de Bâle-Ville. La fausse policière et des complices lui ont fait croire que des voleurs préparaient un coup pour s'emparer de son argent.

La retraitée a été mise sous pression pour qu'elle achète des lingots d'or avec son argent et qu'elle remette le tout à la police. Elle ne devait parler de l'affaire à personne. La fausse représentante de l'ordre lui a aussi dit qu'elle était sous surveillance permanente.

Consignes suivies à la lettre

La retraitée a finalement acheté des lingots. Elle a ensuite déposé une partie de l'or et de l'argent derrière un banc dans un parc à Birsfelden (BL) suivant les consignes qui lui avaient été données. Quelques jours plus tard, elle a placé d'autres lingots derrière une voiture à Fribourg-en-Brisgau (D), toujours selon les instructions de l'escroc.

Un homme s'est ensuite présenté au domicile de la retraitée qui lui a remis le reste des lingots. La femme s'est ainsi fait escroquer 270'000 francs, selon le Ministère public bâlois.

Retour à la page d'accueil

ts, ats