Pendant dix ans il a drogué sa femme pour la livrer à des violeurs

ATS

29.9.2021 - 13:22

ATS

29.9.2021 - 13:22

Une sexagénaire a été droguée par son mari et violée pendant dix ans par des inconnus qu'il contactait sur Internet et une quarantaine d'hommes ont été interpellés au cours d'une enquête menée depuis un an, a indiqué mercredi la police, confirmant une information de La Provence.

A woman lying/sleeping on her back on the bed with her hand/arm over her head
«Le mari utilisait de puissants anxiolitiques pour droguer sa femme, il la plaçait dénudée sur le lit et surchauffait la chambre pour éviter qu'elle se réveille», a rapporté le commissaire Bosse Platière. (photo d'illustration).
Getty Images

«Il est rare d'avoir autant de preuves dans un dossier de viols. Là, tout est caractérisé, même si la victime, inconsciente durant les viols, ne se souvient de rien», a expliqué à l'AFP le commissaire Jérémie Bosse Platière, de la police judiciaire d'Avignon, soulignant que le mari a filmé la totalité des viols de son épouse.

«C'est un dossier également inédit par la durée des faits (entre 2010 et 2020) et le nombre des auteurs», a-t-il ajouté. Au total, 45 personnes impliquées dans cette affaire ont pu être identifiées par les enquêteurs durant l'enquête de la PJ d'Avignon, initiée le 8 novembre par l'ouverture d'une information judiciaire.

A ce jour, neuf personnes sont toujours en garde à vue et 33 ont été mises en examen et écrouées, dont le mari de la victime, un artisan à la retraite de 68 ans. Deux hommes ont été placés sous le statut de témoin assisté et un est décédé depuis la commission des faits.

Les chefs de poursuite retenus par le parquet vont du viol et de la complicité de viols aggravés par l'administration d'une substance de nature à altérer le discernement de la victime, à l'atteinte à l'intimité de la vie privée par la captation et la diffusion d'images à caractère sexuel.

Cette affaire hors du commun avait débuté le 12 septembre 2020 par un simple fait divers. Surpris par un vigile, le mari avait été interpellé dans un magasin de Carpentras en train de filmer sous les jupes de clientes.

En visionnant son ordinateur saisi à son domicile de Mazan (Vaucluse), les enquêteurs vont découvrir des vidéos montrant son épouse inconsciente violée par des hommes. Sur Internet, ils vont également retrouver des messages du mari postés sur des forums de rencontres libertines où il proposait à des personnes de venir profiter de sa femme, inconsciente.

«Aucun des auteurs ne pouvait ignorer ce qui se passait», insiste le commissaire Bosse Platière. Beaucoup d'auteurs ont pourtant commencé par nier, parlant d'un échange avec un couple échangiste libertin, avant de reconnaître les faits devant les images vidéos, a-t-il précisé.

«Puissants anxiolitiques»

«Le mari utilisait de puissants anxiolitiques pour droguer sa femme, il la plaçait dénudée sur le lit et surchauffait la chambre pour éviter qu'elle se réveille. Les individus entraient à pas feutrés, chuchotaient et si la victime bougeait un bras, ils s'en allaient», a-t-il rapporté.

Les violeurs présumés appartiennent à tous les milieux: il y a un cariste, un intérimaire mais aussi un officier de pompier, un infirmier, un entrepreneur et un journaliste. Ils ont entre 24 et 71 ans, certains sont célibataires, d'autres pères de famille, divorcés ou en couple.

La victime, mère de trois enfants d'une trentaine d'années, n'était pas quelqu'un de faible sous l'emprise de son mari, selon la police. «Sidérée», elle aurait seulement découvert les faits au moment de l'enquête. Elle a désormais quitté le Vaucluse pour rejoindre la région parisienne.

ATS