12.01.2018 - 15:11, ats

Le gouvernement vaudois rappelle à Berne quelques demandes

 

2 Evaluations


Le gouvernement vaudois n'est pas entièrement satisfait du prochain paquet ferroviaire concocté par la Confédération, Prodes 2030/2035. Il met en exergue notamment les améliorations nécessaires sur la ligne entre Lausanne et Berne ainsi que sur celle de la Broye.

Appli Bluewin: désormais avec email

Email et news: tout l'univers Bluewin quand vous êtes en route

Dans sa réponse à la procédure de consultation, le Conseil d'Etat vaudois souligne vendredi qu'il milite pour une enveloppe financière de 13 milliards de francs si la variante retenue porte jusqu'en 2035. Cette position est défendue par la Conférence des directeurs des transports de Suisse occidentale (CTSO).

A un échelon plus spécifiquement vaudois, le gouvernement juge "impératif" qu'un RegioExpress s'arrêtant dans toutes les gares importantes circule une fois par heure en direction d'Avenches. Un autre devrait rouler entre Lausanne et Berne déjà à l'horizon 2025. "Il est inacceptable que ces liaisons ne figurent pas dans le projet", écrit le Conseil d'Etat.

Un autre désaccord porte sur l'Aigle-Leysin. Le gouvernement demande le réexamen de la pertinence du prolongement du train jusqu'au coeur de la station. Ce projet doit servir les pendulaires et s'inscrit également dans la réflexion vaudoise sur le tourisme 4 saisons.

Le développement de la branche Genève La Plaine du RER devrait être réévalué. Le réseau transfrontalier est appelé à jouer un rôle majeur dans la mobilité de l'agglomération franco-valdo-genevoise, souligne le Conseil d'Etat.

D'autres articles

Publicité
Please enable JavaScript for better browser functionality