«Catastrophe humanitaire»

Biden critiqué par les républicains pour la hausse de l'immigration

ATS

30.3.2022 - 21:04

Les républicains américains ont tiré mercredi la sonnette d'alarme sur la «catastrophe humanitaire» que représente selon eux l'immigration en hausse aux Etats-Unis, au moment où les autorités se préparent à une nette augmentation d'entrées se situant déjà à un niveau record.

A portion of the new steel border fence stretches along the US-Mexico border in Sunland Park, New Mexico, Thursday, March 30, 2017. This fencing just west of the New Mexico state line was planned and started before President Donald Trump's election, adding to the 650 miles of fences, walls and vehicle barriers that already exist along the nearly 2,000-mile frontier. (AP Photo/Rodrigo Abd)
Une clôture frontalière en acier s'étendant le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique à Sunland Park, au Nouveau-Mexique.
AP

ATS

30.3.2022 - 21:04

Les arrivées depuis le Mexique ont augmenté ces dernières semaines, et deux notes diffusées par les dirigeants du parti d'opposition accusent le président démocrate Joe Biden d'avoir fait de l'actuelle crise à la frontière «la pire de l'histoire américaine».

Des sénateurs républicains ont organisé une conférence de presse pour dénoncer la réponse jugée faible de Joe Biden à la situation à la frontière qui est, selon eux, hors de contrôle, à l'approche des élections de mi-mandat de novembre.

«Aujourd'hui, une crise fait rage à la frontière sud», a déclaré à la presse le sénateur du Texas Ted Cruz. Une crise «quotidienne», selon le républicain, «créée par Joe Biden et Kamala Harris».

«Futurs électeurs démocrates»

«Pour autant, notre président s'en fiche, notre vice-présidente s'en fiche. Les démocrates au Congrès s'en fichent», a-t-il ajouté.

Accusant les démocrates de soutenir l'immigration illégale, le sénateur a affirmé que le parti au pouvoir voyait «les deux millions de migrants illégaux arrivés l'an dernier comme de futurs électeurs démocrates».

Les garde-frontières ont stoppé des migrants clandestins 1,7 million de fois au cours de l'année fiscale écoulée, le nombre le plus élevé jamais enregistré.

Des notes diffusées par les dirigeants républicains, obtenues par Politico, affirment que les responsables du ministère de la Sécurité intérieure doivent annoncer dans les jours à venir que ces opérations ont dépassé le million au cours des six premiers mois de la nouvelle année fiscale.

Expulsions facilitées

Les républicains mettent en garde contre une hausse encore plus importante si M. Biden met fin à une mesure de son prédécesseur républicain Donald Trump (dite «Title 42"), lancée pendant la pandémie et qui permet aux autorités à la frontière d'expulser rapidement les demandeurs d'asile et autres migrants.

Le parti démocrate de M. Biden est divisé sur la question: les progressistes pressent le président d'y mettre fin, tandis que les modérés craignent que cela n'aggrave la situation sans un plan pour gérer les arrivées de demandeurs d'asile.

Le sénateur centriste Joe Manchin a ainsi jugé que le «Title 42» avait été «un outil important» dans la lutte contre le Covid-19.

L'organisation Human Rights First a au contraire affirmé que les expulsions liées à cette mesure avaient conduit à presque 10'000 cas d'enlèvement, torture, viol et autres attaques violentes contre des personnes bloquées au Mexique ou qui y ont été renvoyées.

ATS