Cisjordanie Un combattant palestinien tué dans un raid israélien 

ATS

15.6.2023 - 12:53

Un combattant palestinien a été tué jeudi lors d'un raid de l'armée israélienne d'occupation à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Les soldats ont détruit le domicile d'un Palestinien accusé d'avoir tué un soldat, selon des sources palestiniennes et israéliennes

Funérailles du jeune Palestinien de 20 ans tué jeudi par l'armée d'occupation israélienne. Depuis le début de l'année, au moins 159 Palestiniens, 21 Israéliens, un Ukrainien et un Italien ont été tués dans des violences liées au conflit israélo-palestinien.
Funérailles du jeune Palestinien de 20 ans tué jeudi par l'armée d'occupation israélienne. Depuis le début de l'année, au moins 159 Palestiniens, 21 Israéliens, un Ukrainien et un Italien ont été tués dans des violences liées au conflit israélo-palestinien.
ATS

15.6.2023 - 12:53

Khalil Yahya Anis, 20 ans, «a été tué à Naplouse par des balles de l'occupation (Israël)», a indiqué le ministère de la Santé palestinien dans un communiqué, précisant que le jeune homme avait été touché à la tête.

Anis était un «combattant», a indiqué à l'AFP un responsable local des services de sécurité palestiniens, sans préciser s'il appartenait à un quelconque groupe armé constitué.

De son côté, l'armée israélienne d'occupation a indiqué à l'AFP avoir détruit dans la nuit à Rafidiya, quartier de Naplouse, l'appartement d'Ossama Tawil, détenu par Israël qui l'accuse d'avoir tué un soldat israélien en octobre 2022 en Cisjordanie. Ce territoire est occupé par l'Etat hébreu depuis 1967 en violation du droit international.

Deux blessés graves

Pendant cette opération en zone autonome palestinienne, «des suspects ont ouvert le feu sur les soldats, causant des dégâts à (leurs) véhicules», indique l'armée. «Les soldats ont riposté (à) balles réelles» et ont touché plusieurs personnes, ajoute l'armée, précisant qu'aucun soldat n'a été blessé.

Selon des sources médicales à l'hôpital Al-Najah de Naplouse, deux autres personnes ont été blessées par les tirs israéliens, dont une grièvement.

Punition collective

Israël détruit régulièrement le domicile de Palestiniens accusés d'avoir mené des attaques anti-israéliennes meurtrières. Le gouvernement défend l'effet dissuasif de cette politique, mais ses détracteurs dénoncent une punition collective affectant des familles qui se retrouvent à la rue.

Selon des témoins interrogés par l'AFP, les soldats ont détruit l'appartement de M. Tawil avec des explosifs avant l'aube. Un photographe de l'AFP a vu dans la matinée les murs intérieurs détruits par l'explosion et des ouvertures béantes sur le vide, à la place des anciennes fenêtres.

Depuis le début de l'année, au moins 159 Palestiniens, 21 Israéliens, un Ukrainien et un Italien ont été tués dans des violences liées au conflit israélo-palestinien, selon un décompte de l'AFP établi à partir de sources officielles israéliennes et palestiniennes.

Ces statistiques incluent, côté palestinien, des combattants et des civils parmi lesquels des mineurs, et côté israélien, en majorité des civils parmi lesquels des mineurs, et trois membres de la minorité arabe.

ATS