Des dizaines de personnalités peuvent quitter leur quarantaine

ATS

8.1.2022 - 17:22

Des dizaines de personnalités de Hong Kong vont être autorisées à quitter leur quarantaine. Un des deux cas de Covid-19 détectés à une fête à laquelle ils ont assistée a été déclaré faux positif samedi.

epa07942409 Pedestrians cross Lockhart road in Wan Chai, Hong Kong, China, 23 October 2019. Hong Kong's Legislative Council on 23 October 2019 withdrew the controversial extradition bill, which caused months of ongoing mass protests. EPA/LYNN BO BO
Les autorités de Hong Kong avaient annoncé que 13 hauts fonctionnaires et 19 députés avaient assisté le 3 janvier à la soirée d'anniversaire d'un dignitaire chinois, Witman Hung, dans un bar à tapas espagnol du quartier de Wan Chai. (archives)
KEYSTONE

ATS

8.1.2022 - 17:22

Environ 180 personnes ayant participé à cette fête, dont de hauts responsables politiques et de l'administration, avaient été placées cette semaine dans des camps de quarantaine pour une période de 21 jours, alors que les autorités sanitaires de Hong Kong craignent une poussée de l'épidémie due au variant Omicron.

Parmi ceux qui pourront sortir du centre, après une journée à l'isolement, se trouvent le chef de la police Raymond Siu et le ministre des Finances Christopher Hui. Les autorités de Hong Kong avaient annoncé que 13 hauts fonctionnaires et 19 députés avaient assisté le 3 janvier à la soirée d'anniversaire d'un dignitaire chinois, Witman Hung, dans un bar à tapas espagnol du quartier de Wan Chai.

Les participants à cette fête ont reçu l'ordre de passer trois semaines dans un camp de quarantaine gouvernemental, suite à la découverte de deux cas de Covid-19 parmi les invités. Mais les responsables de la santé ont indiqué samedi que le deuxième cas – une femme dont le test de dépistage a été effectué par son mari médecin – était un faux positif.

Les mains du médecin étaient «probablement contaminées» par le vaccin contre le Covid-19 Sinovac quand il a testé son épouse, a déclaré le microbiologiste Yuen Kwok-yung après avoir inspecté la clinique avec des responsables de la santé. Des doutes étaient apparus sur la validité de ce test car une souche virale désormais présente uniquement dans les vaccins avait été détectée sur l'échantillon analysé, a expliqué M. Yuen.

Fête légale

Environ 80 personnes verront leur ordonnance de quarantaine annulée, dont plus de 10 personnes déjà arrivées au centre d'isolement de Penny Bay. Les 100 autres participants, considérés comme «contacts étroits» avec le patient infecté, resteront en quarantaine.

Les autorités sanitaires ont précisé qu'elles n'ont pas encore détecté de transmission du virus liée à cette fête. Vendredi soir, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a ordonné une enquête sur les 13 fonctionnaires et a promis de prendre «les mesures appropriées».

La fête était légale. Mais elle s'est déroulée au moment où les autorités de la ville étaient sur le pied de guerre après l'apparition d'un petit foyer local de contamination au variant Omicron, et avaient conseillé à la population d'éviter les rassemblements.

ATS