Fête à Hong Kong

Fête à Hong Kong: des dizaines de responsables politiques en quarantaine

ATS

7.1.2022 - 12:41

Plusieurs dizaines de hauts responsables de Hong Kong ont été envoyés en camp de quarantaine vendredi. Cela après avoir côtoyé des personnes infectées par le Covid lors d'une fête ayant rassemblé une grande partie de l'élite politique de la ville, selon les autorités.

La fête était légale,mais elle s'est déroulée au moment où les autorités de la ville étaient sur le pied de guerre après l'apparition d'un petit foyer local de contamination au variant Omicron, et avaient conseillé à la population d'éviter les rassemblements.
La fête était légale,mais elle s'est déroulée au moment où les autorités de la ville étaient sur le pied de guerre après l'apparition d'un petit foyer local de contamination au variant Omicron, et avaient conseillé à la population d'éviter les rassemblements.
ATS

ATS

7.1.2022 - 12:41

«Toutes les personnes présentes lors de la fête doivent être placées en quarantaine», a déclaré un responsable sanitaire de Hong Kong, Chuang Shuk Kwan. Cette affaire embarrasse le gouvernement de la ville, qui mène une politique draconienne de «zéro Covid» et vient de durcir les règles de distanciation.

Parmi les quelque 170 personnes qui devront passer trois semaines dans un austère camp de quarantaine gouvernemental, comme l'exige la règle pour tout cas contact, figurent le ministre des Affaires intérieures Caspar Tsui, les chefs de la police, des services d'immigration et de l'agence anticorruption, et 19 membres du Conseil législatif de Hong Kong.

Anniversaire d'un dignitaire

Tous ont participé lundi soir à la fête d'anniversaire d'un dignitaire chinois, Witman Hung dans un bar à tapas espagnol du quartier de Wan Chai.

Des photos publiées par les médias montrent M. Hung, qui est le représentant de Hong Kong à l'Assemblée nationale populaire à Pékin, en train de chanter dans un micro en posant sa main sur l'épaule d'une jeune femme, sans qu'aucun des deux ne porte de masque.

Deux participants à l'anniversaire ont par la suite été testés positifs au Covid-19, et les autorités ont décidé d'envoyer en quarantaine l'ensemble des personnes présentes, dont M. Hung.

Autorités sur le pied de guerre

La fête était légale. Mais elle s'est déroulée au moment où les autorités de la ville étaient sur le pied de guerre après l'apparition d'un petit foyer local de contamination au variant Omicron, et avaient conseillé à la population d'éviter les rassemblements.

Trois jours plus tard, le gouvernement de Hong Kong a annoncé un durcissement drastique des règles de distanciation, avec notamment la fermeture de tous les bars et restaurants à 18h00.

Carrie Lam «très déçue»

Plusieurs des responsables concernés ont présenté des excuses publiques. La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, s'est déclarée «très déçue» par cette affaire.

Quelques jours plus tôt, Mme Lam avait convoqué les dirigeants de Cathay Pacific pour les tancer sévèrement, après l'apparition de plusieurs cas de Covid-19 liés à des employés de la compagnie aérienne n'ayant pas respecté les règles d'isolement.

La mise en quarantaine des 19 membres du Conseil législatif intervient alors que cet organisme, chargé d'adopter les lois dans le territoire de Hong Kong, doit tenir sa session inaugurale mercredi.

Les 90 sièges du Conseil législatif, le «LegCo», ont été renouvelés le 19 décembre. En vertu de nouvelles règles imposées par Pékin, seuls les candidats «patriotes» étaient autorisés à se présenter et seuls 20 d'entre eux ont été élus au suffrage universel, le reste ayant été nommé par des comités acquis aux autorités pro-chinoises de la ville.

ATS