Ukraine

France, Allemagne et Pologne unies pour éviter une guerre en Europe

ATS

9.2.2022 - 01:28

«Eviter une guerre en Europe»: la France, l'Allemagne et la Pologne ont affiché leur objectif commun et leur unité après un marathon diplomatique d'Emmanuel Macron. Ce dernier assure voir des «solutions concrètes» à la crise russo-occidentale liée à l'Ukraine.

ATS

9.2.2022 - 01:28

Macron croit aux négociations de paix Russie-Ukraine

Macron croit aux négociations de paix Russie-Ukraine

Le président français estime qu'il existe «désormais la possibilité de faire avancer les négociations» de paix entre Russie et Ukraine, à l'issue de rencontres avec les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et russe Vladimir Poutine.

08.02.2022

Les trois pays sont «unis» pour préserver la paix en Europe «par la diplomatie et par des messages clairs, ainsi que la volonté commune d'agir ensemble», a assuré le chancelier allemand Olaf Scholz. Il recevait les présidents français et polonais, Emmanuel Macron et Andrzej Duda.

Ce dîner de travail à Berlin était la dernière étape de la tournée diplomatique d'Emmanuel Macron. Celui-ci a enchaîné un long face à face avec Vladimir Poutine lundi, puis avec Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, mardi, à la recherche d'une issue diplomatique dans un contexte de tensions d'un niveau rarement atteint depuis la fin de la Guerre froide.

Le chef de l'Etat français est le premier dirigeant occidental de premier plan à avoir rencontré Vladimir Poutine depuis l'aggravation des tensions en décembre. Olaf Scholz se rendra lui aussi à Kiev et à Moscou la semaine prochaine.

Andrzej Duda a lui dit croire possible «d'éviter la guerre». De son côté, Emmanuel Macron a plaidé en faveur «d'un dialogue exigeant avec la Russie» car c'est «le seul chemin qui rendra possible la paix en Ukraine», lors de courtes déclarations avant leur réunion.

La présence de dizaines de milliers de soldats russes à la frontière ukrainienne fait craindre aux Occidentaux une invasion de l'Ukraine par la Russie, qui a déjà annexé la Crimée en 2014 et soutient les séparatistes en guerre avec les forces ukrainiennes depuis la même année. Le conflit a fait plus de 13'000 morts et n'a jamais cessé malgré les accords de paix de Minsk.

ATS