Fuites de documents du Pentagone Les charges s'aggravent encore pour le suspect

ATS

16.6.2023 - 08:07

Le militaire soupçonné d'avoir diffusé sur Internet de nombreux documents secrets notamment sur la guerre en Ukraine a vu jeudi s'allonger la liste des chefs d'inculpation pesant contre lui. Ces fuites ont mis Washington dans l'embarras.

Les images de l'arrestation du suspect par la police fédérale (FBI), le 13 avril à l'extérieur de sa maison familiale à Dighton, au sud de Boston, avaient fait le tour du monde.
Les images de l'arrestation du suspect par la police fédérale (FBI), le 13 avril à l'extérieur de sa maison familiale à Dighton, au sud de Boston, avaient fait le tour du monde.
KEYSTONE

16.6.2023 - 08:07

Un grand jury fédéral basé à Boston l'a inculpé de six nouvelles charges de «conservation volontaire et transmission d'informations classifiées relatives à la défense nationale», passibles chacune d'une peine pouvant aller jusqu'à dix ans de prison.

Cette recrue de la garde nationale aérienne, âgée de 21 ans, avait déjà été inculpée en avril de «conservation et transmission non autorisées d'informations relatives à la défense nationale» et «retrait et conservation non autorisés de documents ou de matériels classifiés», des faits respectivement passibles de dix et cinq ans de prison.

Le ministre de la justice, Merrick Garland, a promis de requérir à son encontre de «très lourdes peines».

Ukraine

Les images de l'arrestation du suspect par la police fédérale (FBI), le 13 avril à l'extérieur de sa maison familiale à Dighton, au sud de Boston, avaient fait le tour du monde, quelques jours après les révélations de ces fuites dans la presse américaine.

En poste sur une base du Cape Cod, près de Boston, où il occupait un rôle de spécialiste en informatique et communication, il est accusé d'avoir publié des informations classifiées sur un groupe de discussions du réseau social Discord, qui ont circulé par la suite sur d'autres réseaux sociaux.

Les documents secrets avaient notamment révélé les inquiétudes des services de renseignements américains quant à la viabilité d'une contre-offensive ukrainienne contre les forces russes. Ils suggéraient aussi que Washington collecte des renseignements sur ses plus proches alliés, notamment Israël et la Corée du Sud.

ATS