Haftar perd deux villes stratégiques

ATS

13.4.2020 - 16:55

Les forces du GNA ont repris les villes de Sorman et Sabratha «après six heures de combats avec une couverture aérienne» (image d'illustration).
Source: KEYSTONE/EPA/STR

Les forces loyales au Gouvernement d'union nationale (GNA) siégeant à Tripoli ont annoncé lundi s'être emparées de deux villes libyennes stratégiques qui étaient aux mains du maréchal Khalifa Haftar, entre la capitale et les frontières de la Tunisie.

«Nos forces ont pris le contrôle de Sorman et Sabratha (à respectivement 60 et 70 km à l'ouest de Tripoli) et pourchassent les milices (pro-Haftar) terroristes en fuite», a indiqué dans un bref communiqué leur porte-parole Mohamad Gnounou. Sur Facebook, les forces du GNA ont publié des photos de leur butin de guerre: des blindés, des lance-roquettes Grad, des chars et des véhicules armés.

Ces deux villes côtières étaient contrôlées notamment par des milices salafistes qui s'étaient alliées au maréchal Haftar dès le début de son offensive contre Tripoli en avril 2019.

Le chef du GNA, Fayez al-Sarraj, a confirmé lui aussi dans un communiqué la reprise des deux villes, se félicitant également de l'«échec» la veille d'une offensive du maréchal Haftar contre Abou Grein, ville stratégique située entre Syrte et Misrata, à l'est de Tripoli.

Selon un commandant du GNA sur place, Mohamad al-Gammoudi, Sorman et Sabratha ont été reprises «après six heures de combats avec une couverture aérienne».

Les forces du maréchal Haftar n'ont pas réagi jusqu'ici à cette nouvelle. La perte des deux villes constitue un nouveau revers à leur offensive après la perte l'été dernier de Gharyane, qui était leur base arrière dans l'ouest libyen.

Retour à la page d'accueil

ATS