Punition

Israël ferme la zone de pêche au large de Gaza

ATS

26.4.2021 - 15:16

ATS

26.4.2021 - 15:16

L'armée israélienne a fermé lundi la zone maritime de la bande de Gaza, après des tirs de roquettes depuis plusieurs jours depuis l'enclave palestinienne vers Israël. Cela empêche les pêcheurs de sortir en mer.

epa08961398 Palestinian fishermen fish at sea after the authorities eased restrictions put in place to stop the spread of the COVID-19, amid a coronavirus lockdown in Gaza City, 23 January 2021. The Ministry of Interior in Gaza City announced on 05 December 2020 full lockdown on Fridays and Saturdays until further notice to curb the spread of COVID-19. EPA/MOHAMMED SABER
La zone de pêche autorisée, au-delà de laquelle la marine israélienne arraisonne les bateaux, varie en fonction des tensions.
KEYSTONE

La zone maritime a été fermée «complètement et jusqu'à nouvel ordre», a indiqué dans un communiqué le Cogat, organe israélien relevant du ministère de la Défense, chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens. «Cette décision a été prise en réponse à la poursuite des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien pendant la nuit», est-il précisé dans le communiqué.

Israël impose un strict blocus terrestre, maritime et aérien à l'enclave palestinienne de deux millions d'habitants contrôlée par le mouvement islamiste Hamas depuis plus d'une décennie. La zone de pêche autorisée, au-delà de laquelle la marine israélienne arraisonne les bateaux, varie en fonction des tensions.

Un porte-parole du Hamas, Abdellatif al Qanou'a a dénoncé la fermeture de la zone de pêche, la qualifiant de «violation flagrante» du droit des pêcheurs et une «forme d'agression continue contre notre peuple». «Nous n'accepterons pas les mesures de restrictions et les pressions sur le peuple palestinien», a-t-il déclaré dans un communiqué, ajoutant que «l'occupation sioniste paiera les conséquences de son comportement agressif».

«Il s'agit d'une punition collective pour les plus de 50'000 personnes qui vivent de l'industrie de la pêche dans la bande de Gaza», a déclaré à l'AFP le chef du syndicat des pêcheurs de Gaza, Zakaria bakr.

Roquettes

Cinq roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers Israël dans la nuit de dimanche à lundi. Plusieurs roquettes avaient également été tirées sur l'Etat hébreu dans la nuit de samedi à dimanche, et une trentaine dans la nuit de vendredi à samedi, suivies de représailles israéliennes.

Ce regain de tensions entre Israël et le Hamas coïncide avec des heurts ces derniers jours à Jérusalem impliquant juifs d'extrême droite, Palestiniens de Jérusalem Est et forces de l'ordre. La branche armée du Hamas a soutenu les Palestiniens de Jérusalem-Est et menacé Israël.

L'Etat hébreu avait rouvert début septembre la zone de pêche autorisée au large des côtes de Gaza, à 15 miles nautiques, dans le cadre d'un accord avec le Hamas.

ATS