«Pas une option»

Kiev refuse les couloirs humanitaires vers le Bélarus et la Russie

ATS

7.3.2022 - 11:06

Kiev refuse les couloirs humanitaires vers le Bélarus et la Russie proposés par Moscou pour l'évacuation des civils de villes bombardées, a annoncé lundi la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk.

epa09806188 Civilians cross amid rubble of a damaged bridge in the Irpin city near from Kyiv (Kiev), Ukraine, 06 March 2022. Russian troops began a military operation in Ukraine on 24 February leading to a massive exodus of Ukrainians to neighboring countries as well as internal displacements. EPA/OLEKSANDR RATUSHNIAK
L'armée russe avait indiqué lundi matin qu'elle allait ouvrir un couloir entre la capitale Kiev et la ville bélarusse de Gomel, non loin de la frontière ukrainienne. (photo d'illustration).
KEYSTONE

ATS

7.3.2022 - 11:06

«Ce n'est pas une option acceptable», a-t-elle déploré. Selon elle, les civils appelés par les Russes à être évacués des villes de Kharkiv, Kiev, Marioupol et Soumy «n'iront pas au Bélarus pour ensuite prendre l'avion et aller en Russie».

L'armée russe avait indiqué lundi matin qu'elle allait ouvrir un couloir entre la capitale Kiev et la ville bélarusse de Gomel, non loin de la frontière ukrainienne.

Selon cette source, deux autres couloirs partiraient de Marioupol et permettront soit une évacuation en direction de la Russie jusqu'à la ville de Rostov-sur-le Don, soit vers l'Ouest jusqu'à la ville ukrainienne de Zaporojie.

Moscou a précisé qu'un autre couloir partirait de Kharkiv jusqu'à la ville russe de Belgorod.

Enfin, deux trajets doivent permettre aux civils de quitter la ville ukrainienne de Soumy : soit vers Belgorod en Russie, soit vers Poltava en Ukraine.

ATS