Réactions aux législatives en France «A Paris l'enthousiasme, à Moscou la déception, à Kiev le soulagement» 

ATS

8.7.2024 - 06:59

Des dirigeants étrangers et responsables politiques ont salué le «rejet de l'extrême droite» ou encore la «maturité des forces politiques», lors des élections législatives en France, qui ont vu l'alliance de gauche sortir en tête devant le camp présidentiel et l'extrême droite.

France : la gauche gagnante, l'extrême droite 3e

France : la gauche gagnante, l'extrême droite 3e

Coup de théâtre en France : les législatives ont placé dimanche l'alliance des partis de gauche en tête, devant le camp présidentiel d'Emmanuel Macron et l'extrême droite en troisième position, aucun des blocs n'obtenant la majorité absolue.

08.07.2024

8.7.2024 - 06:59

En Espagne, le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez, s'est félicité que la France et le Royaume-Uni aient opté pour un «rejet de l'extrême droite et un engagement ferme en faveur de la gauche sociale». «Cette semaine, deux des plus grands pays d'Europe ont choisi la même voie que l'Espagne il y a un an», écrit M. Sanchez dans un message sur le réseau social X après les élections législatives françaises et britanniques.

Des personnes se rassemblent sur la place de la République après le second tour des élections législatives, dimanche 7 juillet 2024, à Paris. Des sondages surprenants en France indiquent qu'une coalition de gauche qui s'est réunie pour tenter d'empêcher l'extrême droite d'accéder au pouvoir a remporté le plus grand nombre de sièges parlementaires lors du second tour des élections, après une forte participation des électeurs. (AP Photo/Louise Delmotte) 
Des personnes se rassemblent sur la place de la République après le second tour des élections législatives, dimanche 7 juillet 2024, à Paris. Des sondages surprenants en France indiquent qu'une coalition de gauche qui s'est réunie pour tenter d'empêcher l'extrême droite d'accéder au pouvoir a remporté le plus grand nombre de sièges parlementaires lors du second tour des élections, après une forte participation des électeurs. (AP Photo/Louise Delmotte) 
KEYSTONE

Le Premier ministre polonais Donald Tusk a déclaré que la défaite annoncée de l'extrême droite française aux élections législatives rendait Varsovie «heureuse» et entraînerait la «déception» de la Russie et le «soulagement» de l'Ukraine.

«A Paris l'enthousiasme, à Moscou la déception, à Kiev le soulagement. Assez pour être heureux à Varsovie», a écrit l'ancien chef de l'UE Tusk sur X. A la tête d'une large coalition centriste et pro-européenne, M. Tusk avait ravi en octobre dernier en Pologne le pouvoir au parti nationaliste PiS.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a félicité dimanche le «Nouveau Front Populaire qui a remporté une grande victoire historique aux élections législatives en France».

«Salutations au peuple français, aux mouvements sociaux et à leurs forces populaires, pour cette importante journée citoyenne qui renforce l'unité et la paix», a-t-il écrit sur X.

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a salué dimanche le triomphe «contre l'extrémisme» et la «maturité des forces politiques» en France après que la gauche a freiné l'extrême droite aux élections législatives.

«Très heureux de la démonstration de grandeur et de maturité des forces politiques de France qui se sont unies contre l'extrémisme», a déclaré le leader de gauche sur le réseau social X.

«Le pire est évité», dit Scholz

En Allemagne, un responsable du parti social-démocrate (SPD) du chancelier allemand Olaf Scholz a jugé dimanche que «le pire» avait été «évité» avec le score décevant de l'extrême droite aux élections françaises, dont Emmanuel Macron ressort à ses yeux «politiquement affaibli».

«Le pire est évité, le RN (Rassemblement national) ne peut pas constituer une majorité gouvernementale» à l'issue des législatives, a déclaré au groupe de presse Funke le responsable des questions de politique étrangère du groupe parlementaire des sociaux-démocrates du SPD à la chambre des députés, Nils Schmid.

Le président Macron «est politiquement affaibli» par ce scrutin, car son camp n'est arrivé que deuxième, derrière la gauche, en perdant un nombre important de sièges de députés, a-t-il poursuivi.

La gauche fête la victoire Place de la République

La gauche fête la victoire Place de la République

Feux d'artifice, clameurs et explosions de joie place de la République à Paris... Les sympathisants de gauche sont venus fêter la victoire après l'annonce des résultats des législatives qui donnent le Nouveau Front Populaire en tête.

08.07.2024

ATS