L'ONU demande des investigations après le naufrage de migrants

sn, ats

15.12.2020 - 11:03

L'ONU demande aux autorités vénézuéliennes et trinitéennes des investigations indépendantes et rapides après le naufrage ce week-end d'au moins 21 Vénézuéliens qui fuyaient leur pays. Elle s'est dite mardi à Genève «très bouleversée» par ces décès.

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme dirigé par Michelle Bachelet veut des investigations indépendantes après le naufrage de Vénézuéliens (archives).
ATS

Les opérations de sauvetage se poursuivent, alors que d'autres migrants pourraient avoir succombé. Selon les indications reçues par le Haut-Commissariat aux droits de l'homme, le bateau avait quitté le Venezuela pour Trinidad-et-Tobago le 6 décembre, a précisé à la presse une porte-parole.

Cette agence onusienne, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) demandent aux autorités des deux Etats d'oeuvrer rapidement contre les trafiquants qui envoient ces migrants. Celles-ci doivent collaborer pour protéger ces personnes et garantir des dispositifs migratoires sûrs.

Il y a un mois, 25 Vénézuéliens avaient été expulsés de Trinidad-et-Tobago, alors qu'un recours avait été lancé contre cette décision avant qu'elle ne soit appliquée. L'ONU demande aux gouvernements de stopper les arrivées de bateaux en violation du principe de non-refoulement.

Toutes les expulsions forcées doivent être suspendues pendant la pandémie pour préserver la santé des migrants, dit-elle. Plus de 5 millions de Vénézuéliens ont fui leur pays, selon l'ONU.

Retour à la page d'accueil

sn, ats