L'ONU veut des investigations après le raid policier au Brésil

sn, ats

23.11.2021 - 12:50

L'ONU veut des investigations indépendantes après le raid policier qui a fait huit victimes dans un quartier pauvre près de Rio de Janeiro. Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme en a appelé mardi à Genève aux autorités judiciaires de la région brésilienne.

sn, ats

23.11.2021 - 12:50

La Haute commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Michelle Bachelet veut que les responsables des exécutions dans un quartier pauvre près de Rio de Janeiro soient poursuivis (archives).
ATS

«Nous sommes inquiets», a affirmé à la presse une porte-parole. Ces victimes ont été observées alors que la Cour suprême a restreint l'année dernière les déploiements policiers anti-drogue dans ces quartiers en période de pandémie, les limitant à des situations «exceptionnelles».

Le recours à la force doit toujours être «légal» et «être proportionné» et n'être utilisé qu'en cas de menace imminente pour les forces de sécurité, a ajouté la porte-parole. Et de demander que les responsables soient poursuivis.

Les habitants ont retrouvé lundi au moins huit cadavres, au lendemain d'une opération d'une unité policière d'élite accompagnée d'une «intense fusillade», ont annoncé les autorités locales. Des témoins ont eux mentionné des possibles actes de torture.

Selon une ONG, 58 actes de violence avec au moins trois victimes par balle ont été identifiés depuis le début de l'année, dont 43 lors d'opérations policières. En mai, un raid anti-drogue avait fait une trentaine de victimes dans un quartier défavorisé, opération la plus meurtrière de l'histoire de Rio de Janeiro. Le Haut-Commissariat avait alors dénoncé une responsabilité «collective» pour les abus des forces de sécurité au Brésil.

Des ONG ont estimé que les autorités avaient violé le droit international. En octobre, deux agents ont été inculpés pour homicide par un tribunal local.

sn, ats