Plus tôt que prévu

La Finlande amorce la levée des restrictions sanitaires

ATS

28.1.2022 - 08:23

Le gouvernement finlandais a annoncé jeudi que certaines des restrictions liées au coronavirus seraient levées plus tôt que prévu. La pression sur le système de santé diminue malgré la vague Omicron, qui balaie le continent européen.

ATS

28.1.2022 - 08:23

epa09690562 A man walks a dog in a snowstorm in Helsinki, Finland, 17 January 2022. EPA/KIMMO BRANDT
En Finlande comme ailleurs, la pression sur le système de santé diminue malgré la vague Omicron, qui balaie le continent européen. (image d'illustration)
KEYSTONE

«La charge qui pèse sur les hôpitaux reste élevée, mais les cas les plus graves sont en baisse et la situation s'est améliorée dans le domaine des soins intensifs», a écrit la ministre de la santé, Hanna Sarkkinen, dans un communiqué publié sur Twitter.

À partir du 1er février, les restrictions concernant les événements culturels et sportifs et les entreprises à faible risque seront allégées. Dès le début du mois prochain, les restaurants pourront rester ouverts jusqu'à 21h00, soit trois heures de plus que ce qui est actuellement autorisé, a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

Moins de 2000 morts

Les bars devront toujours fermer à 18h00 et cesser de servir de l'alcool à 17h00. La nation nordique de 5,5 millions d'habitants a maintenu des taux d'incidence parmi les plus bas de l'Union européenne tout au long de la pandémie, mais le nombre d'infections a augmenté ces dernières semaines en raison du variant Omicron.

Le 18 janvier, le gouvernement finlandais avait étendu une série de mesures sanitaires introduites en décembre, notamment la réduction des heures d'ouverture des restaurants et des bars ainsi que la limitation des rassemblements publics, qui devaient à l'origine demeurer en place jusqu'à la mi-février.

La Finlande a enregistré 52'000 nouveaux cas de Covid-19 la semaine dernière, contre 57'000 la semaine précédente, selon le bilan officiel, tandis que le nombre de patients atteints du virus en soins intensifs avait diminué dans tout le pays.

Depuis le début de la pandémie, la Finlande a enregistré 470'665 cas confirmés et 1973 décès.

ATS