La Russie perd patience

La Russie n'a «jamais» menacé le peuple ukrainien

ats

21.1.2022 - 13:56

La Russie perd patiente avec les Etats-Unis sur l'Ukraine et la sécurité européenne. Le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a affirmé vendredi à Genève que son pays attendait des réponses «la semaine prochaine» à ses demandes.

«Nous tablons sur le fait qu'on pourra sauvegarder l'accord et que Washington reviendra enfin à la mise en oeuvre pleine et entière de la résolution correspondante de l'ONU», a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov (archives).
La Russie n'a «jamais» menacé le peuple ukrainien, a estimé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov (archives).
KEYSTONE/EPA

ats

21.1.2022 - 13:56

La Russie n'a «jamais» menacé le peuple ukrainien, a estimé le chef de la diplomatie russe à la presse, au terme de sa rencontre avec son homologue américain Antony Blinken.

Vendredi, son ministère a précisé ses demandes sur la diminution des troupes de l'Alliance altantique. «Il s'agit du retrait des forces étrangères, des équipements et des armements ainsi que d'autres mesures dans le but de revenir à la situation de 1997 dans les pays qui n'étaient pas alors membres de l'OTAN».

«C'est le cas de la Roumanie et la Bulgarie», dit le ministère, cité par l'AFP. Mais de nombreux autres sont concernés également en Europe centrale et orientale, comme par exemple la Pologne et les pays baltes.

ats