La Suisse salue la déclaration américano-chinoise sur le climat

sn, ats

11.11.2021 - 22:23

La Suisse salue la déclaration commune américano-chinoise annoncée mercredi soir pour davantage d'efforts conjoints entre les deux Etats sur le climat. «Nous avons tellement besoin de chaque collaboration entre pays», a affirmé jeudi à Glasgow la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

Simonetta Sommaruga, a member of the Swiss Federal Council speaks at the COP26 U.N. Climate Summit in Glasgow, Scotland, Thursday, Nov. 11, 2021. (AP Photo/Alastair Grant)
Simonetta Sommaruga qui s'exprime lors de la COP26, le 11 novembre 2021.
KEYSTONE

sn, ats

11.11.2021 - 22:23

«Si les deux plus grands émetteurs de gaz à effet de serre souhaitent travailler ensemble, c'est une bonne chose», a-t-elle affirmé à la presse. Mais tous les pays doivent oeuvrer, selon elle.

Mercredi soir, les émissaires sur le climat chinois Xie Zhenhua et américain John Kerry avaient annoncé en marge de la COP26 un nouveau cadre commun pour atteindre les objectifs de diminution des émissions. Un groupe de travail sera établi pour appliquer cette déclaration. Une première rencontre sur ce format aura lieu au milieu de l'année prochaine pour décider d'"actions concrètes».

L'accord, qui fait suite à un premier communiqué conjoint il y a sept mois, porte sur des questions allant de l'électricité verte à la déforestation en passant par le charbon ou la réduction des émissions de méthane sur laquelle Pékin, selon M. Kerry, va établir un plan d'ici un an.

"Un pas dans la bonne direction"

Les deux pays vont aussi oeuvrer à un succès de la COP26. Ou s'engager sur une approche établie sur la science. La Chine ne prévoit pas de neutralité carbone avant 2060 et elle a augmenté de plus d'un million de tonnes sa production quotidienne de charbon dans les semaines qui ont précédé la COP. Le président américain Joe Biden avait lui dénoncé la semaine dernière le fait que son homologue Xi Jinping ne s'était pas déplacé à Glasgow pour la réunion.

L'accord est «un pas dans la bonne direction», a dit quant à lui mercredi le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. De son côté, le président de la COP26 Alok Sharma a souhaité que l'accord ait un impact sur les discussions.

sn, ats