Le ministre organise une fête en pleine pandémie - il démissionne

ATS

3.11.2021 - 07:44

Le ministre péruvien de l'intérieur, Luis Barranzuela, a démissionné mardi, moins d'un mois après sa prise de fonction, après une polémique sur une fête organisée à son domicile en pleine épidémie de Covid-19. Sa démission a été acceptée par le président de gauche Pedro Castillo.

ATS

3.11.2021 - 07:44

Peru's President Pedro Castillo speaks at a ceremony after Bolivia's president decorated him with The Great Cross of the Andes Condor, at the Casa Grande del Pueblo presidential palace in La Paz, Bolivia, Saturday, Oct. 30, 2021. Castillo is on a one day official visit to take part in a bilateral cabinet meeting. (AP Photo/Juan Karita)
La démission du ministre de l'intérieur a été acceptée par le président de gauche Pedro Castillo, ici en photo. (archives)
KEYSTONE

Ce policier à la retraite de 58 ans s'est retrouvé sous le feu des critiques après que TV Latina a rapporté qu'il avait organisé une fête à son domicile à Lima dimanche pour célébrer la journée de la chanson créole et la nuit d'Halloween, ce qui avait été expressément interdit par décret quelques jours auparavant.

Le ministre de l'intérieur s'est défendu lundi en affirmant qu'il ne s'agissait pas d'une fête, mais d'une réunion de travail, une explication jugée «inacceptable» par la première ministre, Mirtha Vasquez.

Le congrès péruvien, contrôlé par l'opposition de droite, doit décider jeudi s'il accorde ou non sa confiance au gouvernement de Mme Vasquez. Selon la presse locale, ce vote de confiance aurait vraisemblablement été refusé si le ministre n'avait pas démissionné.

Le Pérou, qui compte 33 millions d'habitants, a enregistré officiellement 2,2 millions de cas de Covid-19. Le nombre de morts y dépasse les 200'000, ce qui représente le record mondial de mortalité par habitant.

ATS