Eglise catholique Le pape François à l'hôpital pour des examens de contrôle

ro

6.6.2023 - 15:04

Le pape François a été admis mardi à l'hôpital Gemelli de Rome pour des examens de contrôle, qui ont duré un peu moins de deux heures. Il y avait déjà été soigné fin mars pour une infection respiratoire, puis le 26 mai en raison d'un état fiévreux.

6.6.2023 - 15:04

«Ce matin, le pape François s'est rendu à la polyclinique Gemelli pour subir des tests cliniques et est rentré au Vatican avant midi», a indiqué le directeur du service de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, dans un communiqué envoyé peu avant 14h30.

Dès le milieu de matinée, plusieurs médias italiens avait rapporté que le pape s'était rendu pendant une quarantaine de minutes à la Polyclinique Gemelli avant de rejoindre la résidence Sainte-Marthe où il vit au Vatican.

En mars, le Vatican avait annoncé que le pape se rendait à l'hôpital pour des examens programmés, avant d'admettre qu'il avait éprouvé des difficultés à respirer et souffrait d'une infection nécessitant un traitement antibiotique.

Le pape François a confié il y a deux semaines lors d'une interview avec la télévision hispanophone Telemundo que cette «pneumonie» avait été traitée «à temps». «Si on avait attendu quelques heures de plus, ça aurait été bien plus grave», a-t-il affirmé.

Quant à ses douleurs au genou, qui l'obligent à se déplacer en fauteuil roulant ou à l'aide d'une canne, il a dit se sentir «beaucoup mieux». «Certains jours sont plus douloureux que d'autres, comme aujourd'hui, mais cela fait partie de la récupération», a-t-il affirmé.

La santé de Jorge Bergoglio, élu en 2013, alimente régulièrement les spéculations sur l'éventualité d'une renonciation à sa charge et sa succession. Il a déclaré à plusieurs reprises qu'il envisagerait de démissionner – comme son prédécesseur Benoît XVI, décédé en décembre – si sa santé venait à faiblir, mais il a affirmé récemment que ce n'était pas d'actualité.

ro