Le président polonais Andrzej Duda testé positif au Covid

ATS

5.1.2022 - 13:21

Le président polonais Andrzej Duda a été testé positif au Covid-19, a annoncé mercredi son chef de cabinet.

epa09657834 Polish President Andrzej Duda speaks during a press conference at the Presidential Palace in Warsaw, Poland, 27 December 2021. Polish President Andrzej Duda has vetoed a new media law on 27 December that the Polish lower house of parliament (Sejm) passed on 18 December. The president has sent the bill back to parliament to rewrite it. The new regulations, which would have required non-European Economic Area media owners to sell their majority stakes in Polish media companies and caps their ownership level at 49 percent, which would have affected TVN television station, which is owned by US media giant Discovery. EPA/Andrzej Lange POLAND OUT
«Suite à des cas de contamination au bureau présidentiel et dans son entourage, le président Andrzej Duda a subi un test au Covid-19 qui s'est avéré positif», a indiqué sur Twitter son chef de cabinet Pawel Szrot. (archives)
KEYSTONE

ATS

5.1.2022 - 13:21

«Suite à des cas de contamination au bureau présidentiel et dans son entourage, le président Andrzej Duda a subi un test au Covid-19 qui s'est avéré positif», a indiqué sur Twitter Pawel Szrot, tout en ajoutant que le chef de l'Etat ne présentait «pas de symptômes graves».

M. Szrot a précisé que le président a bien été triplement vacciné, qu'il se sentait bien et et qu'il reste en isolement.

Le ministère polonais de la Santé a fait état mercredi d'une augmentation quotidienne de 17.196 cas mais aussi de 632 décès liés au Covid.

La Pologne, un pays de 38 millions d'habitants, a l'un des taux de vaccination les plus faibles d'Europe – environ 63% de la population adulte – et l'un des taux de mortalité les plus élevés, mais très peu de restrictions ou d'obligations en matière de vaccination sont en place.

Mercredi, le ministre de la Santé Adam Niedzielski a prévenu qu'il s'attendait à un pic de cas plus tard en janvier et a déclaré que le gouvernement se préparait à un éventuel «scénario catastrophique».

«Nous nous préparons à l'attaque d'Omicron», a-t-il déclaré.

ATS