Loi «sécurité nationale»

Le premier Hongkongais condamné sous la loi «sécurité nationale»

ATS

30.7.2021 - 11:03

Un serveur hongkongais a été condamné vendredi à 9 ans de prison à l'issue du premier jugement rendu pour un crime relevant de la drastique loi sur la sécurité nationale. Celle-ci a été imposée par Pékin dans l'ex-colonie britannique.

Plus de 120 personnes ont été arrêtées en vertu de la loi sur la sécurité nationale (archives).
Plus de 120 personnes ont été arrêtées en vertu de la loi sur la sécurité nationale (archives).
ATS

ATS

30.7.2021 - 11:03

Tong Ying-kit, 24 ans, a été reconnu coupable mardi de terrorisme pour avoir foncé à moto sur des policiers et de sécession. L'homme avait foncé sur la police anti-émeute lors d'une manifestation le 1er juillet 2020, un drapeau barré du slogan «Libérez Hong Kong, Révolution de notre temps» fixé à sa moto.

Le militant, blessé dans l'accident et qui se déplace depuis en fauteuil roulant, est en détention depuis un an. Le jugement a été prononcé après un procès sans jury qui a duré quinze jours.

Première condamnation sous la nouvelle législation, la sentence de vendredi est considérée comme un indicateur important de la manière dont seront traités des cas similaires à l'avenir. Plus de 120 personnes ont été arrêtées en vertu de la loi sur la sécurité nationale, dont le magnat des médias Jimmy Lai, 73 ans, et d'autres militants pro-démocratie.

ATS