Du «jamais vu»

Le Tessin a vu ses cas d'infection doubler tous les deux jours

evpf, ats

7.1.2022 - 13:35

Au Tessin, la courbe des nouvelles infections de coronavirus est en forte hausse depuis la mi-décembre: pendant la semaine de Noël, le nombre de cas a doublé tous les deux jours. Les plus de 60 ans semblent toutefois moins touchés que lors des vagues précédentes, selon le médecin cantonal.

Les deux semaines à venir montreront les effets du variant Omicron, une fois terminées les vacances pour les écoles et de nombreuses entreprises.
Les deux semaines à venir montreront les effets du variant Omicron, une fois terminées les vacances pour les écoles et de nombreuses entreprises.
KEYSTONE

evpf, ats

7.1.2022 - 13:35

Seules 10% des personnes testées positives ont plus de 60 ans, a indiqué vendredi le médecin cantonal Giorgio Merlani devant les médias. Mais les deux semaines à venir montreront les effets du variant Omicron, une fois terminées les vacances pour les écoles et de nombreuses entreprises, a-t-il averti.

Dans le canton italophone, le nombre de nouvelles infections signalées en l'espace de 24 heures a dépassé mercredi pour la première fois les 2000 cas, dont 95% attribuables à Omicron. «Je n'ai encore jamais vu une propagation aussi rapide», a déclaré M. Merlani. La proportion du nouveau variant parmi les tests positifs a bondi de 5 à 60% en l'espace d'une semaine. Vendredi, 1528 nouvelles infections ont été signalées au canton.

Des étudiants aident au dépistage

Les centres de dépistage ainsi que le «contact tracing» sont actuellement à la limite de leurs capacités. Le nombre de tests quotidiens atteint désormais 4500, a indiqué le médecin cantonal tessinois. C'est pourquoi, dès lundi, des étudiants de la Haute école spécialisée de la Suisse italienne (SUPSI) prêteront main-forte au dépistage.

Les hospitalisations sont à nouveau en légère augmentation, mais nettement moins que les nouvelles infections. Ces hospitalisations concernent en majorité des personnes de plus de 80 ans, pour la plupart non-vaccinées. Seules deux des onze personnes actuellement en soins intensifs sont vaccinées, a précisé M. Merlani.

evpf, ats