Le variant anglais s'étend à au moins 60 pays et territoires

dv, ats

20.1.2021 - 09:53

Le variant britannique du coronavirus continue de se répandre dans le monde. Il s'est étendu la semaine dernière à 60 pays et territoires, dix de plus en une semaine, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus continue d'analyser les nouveaux variants dans la pandémie (archives).
ATS

Selon les données hebdomadaires de l'institution, publiées mercredi et qui portent jusqu'à dimanche à la mi-journée, le variant sud-africain s'est également propagé à davantage de zones. Trois pays et territoires supplémentaires ont été infectés, portant le total à 23.

Le variant anglais, considéré comme jusqu'à 70% plus contagieux, est présent dans l'ensemble des six zones de l'OMS. De son côté, celui qui est parti d'Afrique du Sud n'a été observé que dans quatre d'entre elles.

Deux autres variants identifiés au Brésil sont analysés actuellement par l'organisation. L'un d'entre eux avait été détecté sur quatre personnes au Japon. L'OMS dit ne pouvoir encore se prononcer sur la contagiosité et la dangerosité de ces deux souches brésiliennes, faute d'indications suffisantes. Mais les investigations se poursuivent.

Diminution sur l'Europe

Toutes ces mutations font redouter une nouvelle explosion du nombre d'infections et de victimes dans le monde. Lundi, devant le Conseil exécutif de l'organisation, le chef du programme d'urgence au sein de l'OMS Michael Ryan avait averti que le nombre de décès sur une semaine pourrait bientôt s'établir à 100'000. Celui-ci a dépassé la semaine dernière les 93'000, en augmentation de 9%.

La progression la plus importante, de 35%, a elle été observée dans le Pacifique occidental. Les nouveaux décès augmentent aussi rapidement en Afrique et sur le continent américain. Aucune région n'a vu d'amélioration.

Les nouvelles infections ont reculé de leur côté de 6% sur une semaine. Si les contaminations supplémentaires ont notamment progressé dans le Pacifique occidental et en Afrique, elles ont diminué en Europe et sur le continent américain.

Au total, plus de 2 millions de personnes ont succombé à la pandémie dans le monde. Le nombre de cas s'approche de son côté des 100 millions.

Retour à la page d'accueil

dv, ats