Pandémie

Le variant indien détecté en Belgique chez des étudiants

ATS

22.4.2021 - 21:48

ATS

22.4.2021 - 21:48

Le variant «indien» du coronavirus a été détecté pour la première fois en Belgique au sein d'un groupe d'étudiants arrivé ce mois-ci d'Inde via l'aéroport parisien de Roissy, a-t-on appris jeudi de source officielle à Bruxelles.

epa09152884 A general view showing the electronics and hardware shops after they were shut down at silver jubilee park as part of the partial lockdown imposed in the wake of rising COVID19 cases in Bangalore, India, 22 April 2021. The Karnataka government is contemplating a partial lockdown of the city in the wake of rising Covid-19 cases, extending the night curfew and imposed a weekend curfew which include closure of cinema halls, bars and pubs, gyms and colleges. India recorded a massive surge of 314,835 fresh Covid-19 cases the highest single-day spike in COVID-19 infections. EPA/JAGADEESH NV
Photo d'une rue en Inde où le nouveau variant circule.
KEYSTONE

Les services de Pedro Facon, qui a le titre de commissaire du gouvernement belge en charge de la crise sanitaire, ont confirmé à l'AFP des informations des médias et d'experts belges.

Au total 20 étudiants indiens ont été testés positifs au nouveau variant et placés en quarantaine dans les villes flamandes d'Alost (11) et Louvain (9), où ils étaient arrivés à la mi-avril pour suivre une formation en soins infirmiers.

Selon plusieurs experts, ils auraient été victimes d'un «super contaminateur», peut-être au sein même de leur groupe, lors du trajet en bus qui les a amenés de la région parisienne en Belgique.

Isolement strict

«Ces étudiants respectent un isolement strict depuis leur arrivée. 20 des 43 étudiants sont à ce jour infectés par le variant Indien», a tweeté le microbiologiste Emmanuel André, de l'université catholique de Louvain.

Le virologue Marc Van Ranst, autre expert belge très en vue dans la crise, a expliqué à une radio flamande que le groupe avait atterri à Roissy le 12 avril, et que cinq jours plus tard plusieurs étudiants étaient tombés malades, avec des symptômes du virus.

Les analyses menées dans le laboratoire de référence de l'université de Louvain ont permis de diagnostiquer la présence du variant indien, déjà identifié au Royaume-Uni et qui suscite l'inquiétude.

ATS