Parlement européen Marion Maréchal a trouvé son nouveau point de chute

ATS

20.6.2024 - 07:05

Marion Maréchal, ex-Reconquête, élue le 9 juin au Parlement européen, a rejoint le groupe ECR, a annoncé mercredi ce groupe politique, qui rassemble une partie de l'extrême droite à Strasbourg.

Marion Maréchal, élue le 9 juin au Parlement européen, a rejoint le groupe ECR.
Marion Maréchal, élue le 9 juin au Parlement européen, a rejoint le groupe ECR.
IMAGO/ABACAPRESS

20.6.2024 - 07:05

Le groupe ECR, où siège notamment le parti Fratelli d'Italia de la cheffe du gouvernement italien Georgia Meloni, a annoncé ce ralliement et celui de plusieurs autres députés, ce qui lui permet, affirme-t-il, de dépasser désormais, avec un total de 83 députés, le groupe centriste Renew Europe, où se retrouvent les députés français de Renaissance.

Ce nombre, comme celui de Renew Europe, n'est toutefois pas définitif et il faudra encore attendre les séances constitutives de chacun de ces deux groupes politiques, attendues le 26 juin, pour connaître l'exact rapport de forces.

ECR a annoncé, outre celui de Mme Maréchal, le ralliement de Guillaume Peltier et Laurence Trochu, deux autres députés européens élus sous l'étiquette Reconquête, le parti lancé par le polémiste Eric Zemmour. Un troisième eurodéputé ex-Reconquête, Nicolas Bay, siégeait déjà au sein du groupe ECR dans la précédente législature.

Tous ont été exclus de Reconquête après les élections européennes et l'annonce d'élections législatives anticipées en France.

Sara Knafo, compagne et conseillère d'Eric Zemmour, a également été élue à Strasbourg le 9 juin. Son nom ne figure toutefois pas dans la liste des ralliements annoncés mercredi par l'ECR. Reconquête avait décidé de rejoindre l'ECR en février, mais ne comptait qu'un seul élu avec M. Bay.

Il faudra attendre début juillet pour connaître le nombre exact des autres eurodéputés d'extrême droite, après la réunion constitutive du groupe Identité et démocratie (ID), où se retrouvent les députés du Rassemblement national (RN) français. Le Parlement aura ensuite sa première session plénière du 16 au 19 juillet à Strasbourg.

ATS