Nouvelles secousses en Croatie au lendemain d'un séisme meurtrier

vf

30.12.2020 - 15:57

Au moins sept personnes ont péri dans le séisme qui a frappé mardi la Croatie.
ATS

La Croatie centrale a été frappée par de nouveaux tremblements de terre mercredi. La veille, le violent séisme a fait au moins sept morts, endommagé des centaines de maisons et privé des quartiers entiers d'électricité.

Selon l'Institut de géophysique américain (USGS) deux séismes de magnitude 4,8 et 4,7 ont frappé la région de Sisak, au sud-est de Zagreb, à quelques minutes d'intervalle peu après 06h00. Aucun nouveau dégât n'a été signalé dans l'immédiat.

Cette région, et en particulier la localité de Petrinja et ses alentours, était toujours sous le choc de la secousse de magnitude 6,4 ressentie la veille jusque dans les pays voisins et même à Vienne. Les secours ont travaillé d'arrache pied pour rechercher d'éventuels survivants dans les ruines des bâtiments effondrés.

Une vingtaine de blessés

Craignant les répliques, de nombreux habitants ont passé la nuit dans leur voiture, environ 200 autres se sont mises à l'abri dans une caserne. Le séisme a fait sept morts, dont une adolescente de 13 ans tuée dans la chute d'un bâtiment alors qu'elle marchait dans la rue à Petrinja, selon la presse locale.

Cinq hommes ont trouvé la mort dans le village proche de Majske Poljane, près de Glina, a déclaré l'adjointe au maire Branka Baksic Mitic. La septième victime a été retrouvée sous les gravats d'une église dans le village de Zazina. Une vingtaine de personnes ont été blessées, selon la police croate.

Destructions

Les secours en montagne ont mené des recherches dans plus de 80 villages de la région sans trouver de nouvelles victimes, a déclaré à la presse le chef de cette unité, Josip Granic. Des centaines de bâtiments, maisons, bâtiments administratifs et écoles ont été endommagés. Des quartiers de Petrinja et Sisak étaient toujours sans électricité mercredi matin.

Le gouvernement croate devait se réunir dans la journée pour déterminer l'aide à apporter à la région sinistrée tandis que le responsable de la gestion des crises pour l'Union européenne, Janez Lenarcic, est attendu sur place. Bruxelles a prévu d'envoyer de l'aide des tentes hivernales, des chauffages électriques, des lits et des sacs de couchage.

Les autorités croates ont décrété une journée de deuil national samedi en hommage aux victimes du tremblement de terre. Les Balkans sont une zone de forte activité sismique et les tremblements de terre y sont fréquents. En novembre 2019, plus de 50 personnes avaient été tuées en Albanie dans un puissant séisme qui avait également fait des milliers de sans-abris.

Retour à la page d'accueil

vf