Menace Omicron: l'OMS appelle les Etats membres à rester «calmes»

sn, ats

30.11.2021 - 15:26

sn, ats

30.11.2021 - 15:26

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) demande aux Etats membres de rester «calmes» face au nouveau variant. Son patron Tedros Adhanom Ghebreyesus a appelé mardi à Genève à une réponse «proportionnée».

Flight cancelations are seen on the information board at Haneda Airport in Tokyo, Japan, Tuesday, Nov. 30, 2021. Japan confirmed on Tuesday its first case of the new omicron coronavirus variant, a visitor who recently arrived from Namibia, an official said. Japan announced Monday it will suspend entry of all foreign visitors from around the world as a new coronavirus variant spreads (Shinji Kita/Kyodo News via AP)
Ces derniers jours, plusieurs pays, dont la Suisse, ont décidé de restrictions de voyages depuis plusieurs Etats du sud de l'Afrique.
KEYSTONE

Ces derniers jours, plusieurs pays, dont la Suisse, ont décidé de restrictions de voyages depuis plusieurs Etats du sud de l'Afrique. Ou de quarantaines. Depuis le début de la pandémie, l'OMS a toujours appelé les gouvernements à être prudents sur les limitations lancées.



«La réponse doit être calme», a estimé M. Tedros lors d'une réunion avec les Etats membres. Il appelle tous les acteurs à collaborer et à ne pas pénaliser les Etats comme l'Afrique du Sud ou le Botswana qui ont relayé rapidement les premiers cas du nouveau variant. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres s'était déjà alarmé de cette attitude.

Pour autant, le directeur général de l'OMS demande aussi de prendre au «sérieux» Omicron. Mais les dispositifs de surveillance et de tests déjà établis pour lutter contre le variant Delta notamment doivent permettre d'affronter celui-ci, a-t-il ajouté.

Il a admis que de nombreuses incertitudes se posent encore sur les effets du nouveau variant sur la «propagation», la «gravité de la maladie» et l'efficacité des tests, des vaccins et des médicaments.



sn, ats