Pandémie

Pandémie: l'Allemagne va donner 30 millions de doses à Covax

sn, ats

15.7.2021 - 15:23

sn, ats

15.7.2021 - 15:23

L'Allemagne étend son aide internationale face à la pandémie. Son ministre de la santé Jens Spahn a annoncé jeudi à Genève un don de 30 millions de doses de vaccin, surtout à Covax, et 260 millions d'euros supplémentaires pour des outils contre le coronavirus.

Le ministre allemand de la santé Jens Spahn a signé à Genève un accord avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour aider davantage l'effort international contre la pandémie (archives).
ATS

«Cela montre que l'Allemagne prend son rôle au sérieux» dans la lutte contre la pandémie, a dit à la presse M. Spahn. Un accord a été atteint jeudi avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour ces nouvelles composantes.

D'autres partages de doses par l'Allemagne devraient avoir lieu dans les prochains mois, a dit le ministre qui est persuadé que des centaines de millions de personnes supplémentaires dans le monde pourront être immunisées dans les prochains mois.

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a exclu toute vaccination obligatoire du personnel de santé et d'autres employés au contact du public. Dans les prochains mois, M. Spahn table plutôt sur le recours à des personnalités pour tenter de convaincre les indécis dans les différentes régions du pays.

Le ministre a aussi réitéré la volonté de son pays de voir de nouvelles investigations en Chine sur le début de la pandémie. «Nous avons établi les principes de la seconde mission» dans ce pays, a dit de son côté le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus qui a appelé à nouveau Pékin à «collaborer davantage» sur l'accès et les données. Il estime également qu'il n'est pas trop tard pour cette nouvelle investigation. «Nous le devons» aux millions de victimes, selon lui.

Inquiétude des spécialistes

De son côté, le comité d'urgence sur le Réglement sanitaire international, qui s'est réuni mercredi, s'est dit inquiet que certains pays considèrent désormais que la pandémie est terminée. «La situation n'est pas bonne», a dit son président Didier Houssin. Les différences entre Etats membres aliment les difficultés, selon lui.

M. Houssin a dénoncé les pays qui incitent à des troisièmes doses pour leurs ressortissants, alors que l'inégalité vaccinale est encore importante. Comme l'OMS, le comité d'experts indépendants est favorable à une levée provisoire de la propriété intellectuelle et à un transfert de technologies.

Sur cette question, également jeudi, Unitaid a elle annoncé avec l'Alliance mondiale pour les diagnostics des accords pour financer des transferts de technologie de tests antigéniques rapides en Afrique et en Amérique latine. Un arrangement séparé permettra aussi de l'élargir à de nombreux pays aux revenus bas et intermédiaires, selon cette organisation.

sn, ats