Pfizer teste un vaccin contre le Covid-19 chez les jeunes enfants

ATS

26.3.2021 - 04:46

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer a annoncé jeudi avoir commencé les essais cliniques de son vaccin contre le Covid-19 chez les enfants âgés de moins de 11 ans. Il espère qu'il soit disponible au début 2022.

Pfizer espère que son vaccin contre le coronavirus sera disponible pour les enfants dès le début de l'année prochaine (archives).
ATS

ATS

26.3.2021 - 04:46

«Nous avons administré les premières doses chez des enfants [...] afin d'évaluer la sûreté, la façon dont il est toléré, et l'immunogénicité du vaccin [...] pour prévenir le Covid-19 chez les enfants de 6 mois à 11 ans», a confirmé l'entreprise dans une déclaration. L'immunogénicité est la capacité à déclencher une réaction immunitaire.

Trois dosages différents seront étudiés dans un premier temps, selon les détails de l'essai clinique publiés en ligne. «Nous espérons que le vaccin pourra être disponible pour ces enfants les plus jeunes d'ici au début 2022», a ajouté Pfizer.

Le vaccin de Pfizer/BioNTech est actuellement administré aux personnes de 16 ans et plus, dans les pays où il est autorisé, notamment en Suisse. Il est également en cours d'étude chez plus de 2200 enfants âgés de 12 à 15 ans, des essais dont Pfizer espère partager les résultats «bientôt», a ajouté l'entreprise.

Moderna fait aussi des tests

La semaine dernière, la société de biotechnologie américaine Moderna avait, elle aussi, annoncé avoir commencé des essais de son propre vaccin contre le Covid-19 sur des milliers d'enfants âgés de 6 mois à 11 ans.

Les enfants sont moins exposés aux cas graves de la maladie, tout en la transmettant moins pour les plus jeunes d'entre eux (moins de 10 ans). Leur vaccination n'a ainsi pas été une priorité pour le moment.

Mais une petite partie peut malgré tout tomber gravement malade ou développer ce que les chercheurs ont appelé le syndrome inflammatoire multisystémique de l'enfant. Plusieurs centaines sont décédées du Covid-19.

De plus, les enfants représentent une part importante de la population, qu'il faudra vraisemblablement aussi vacciner pour pouvoir atteindre l'immunité collective, estiment les experts. Les moins de 18 ans représentent par exemple environ un cinquième de la population américaine.

ATS