Sanctions Maduro annonce la reprise du dialogue avec Washington

ATS

2.7.2024 - 03:39

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé lundi la reprise des discussions avec les Etats-Unis malgré les sanctions de Washington contre le secteur pétrolier et à moins d'un mois de l'élection présidentielle du 28 juillet.

Le président du Venezuela Nicolas Maduro
Le président du Venezuela Nicolas Maduro
ATS

2.7.2024 - 03:39

«Mercredi prochain, les pourparlers avec les Etats-Unis reprennent pour qu'ils respectent les accords signés au Qatar et pour rétablir les termes du dialogue avec respect sans manipulation», a déclaré M. Maduro à la télévision.

Le président a affirmé que Washington était à l'origine de cette proposition de reprise des négociations et que Caracas avait choisi d'accepter après y avoir «réfléchi pendant deux mois».

«Nous allons débattre et chercher de nouveaux accords pour que tout soit respecté, (notamment) ce qui a été signé au Qatar» en septembre, a-t-il assuré. Le Venezuela et les Etats-Unis avaient entamé des négociations secrètes l'année dernière au Qatar.

Lors de ces discussions, ils s'étaient mis d'accord sur un échange de prisonniers: Washington a libéré Alex Saab, accusé d'être l'homme de paille de M. Maduro, contre la libération de 28 prisonniers, 10 Américains et 18 Vénézuéliens emprisonnés au Venezuela.

En échange, les Etats-Unis ont allégé l'embargo pétrolier imposé au pays depuis 2019 pour tenter d'évincer du pouvoir le président Maduro, dont ils n'ont pas reconnu la réélection en 2018.

Washington a ensuite réimposé des sanctions en avril, après avoir estimé que le gouvernement vénézuélien n'avait pas permis à la principale dirigeante de l'opposition, Maria Corina Machado, de se présenter à l'élection présidentielle.

Washington a conditionné la levée des sanctions à la qualification de tous les membres de l'opposition, mais le Venezuela avait condamné cette mesure et dénoncé «la prétention des Etats-Unis de surveiller, mettre sous tutelle, contrôler et manipuler l'industrie pétrolière vénézuélienne par le biais de sa politique illégale d'imposition de mesures coercitives et de licences».

M. Maduro a affirmé lundi vouloir «du dialogue, de la compréhension, un avenir pour nos relations, des changements sous une souveraineté et une indépendance absolues».

Le gouvernement vénézuélien sera représenté par le président du Parlement Jorge Rodriguez, et par le gouverneur de l'Etat de Miranda (centre nord), Hector Rodriguez.

ATS